Contemporain, Coups de Coeur, Littérature Française

« Le Jour d’Avant » – Sorj Chalandon (2017)

9782246813804-001-T
Editions : Grasset / Sortie : 2017 / 336 Pages / 20,90€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Suite au décès de son frère Joseph, mineur, à cause d’un coup de grisou survenu à la fosse Saint-Amé à Liévin le 27 décembre 1974, Michel Flavent quitte le nord de la France pour Paris dans l’attente du moment propice pour venger cette mort. Quarante ans après la catastrophe, veuf et sans attache, il rentre au pays pour punir le dernier survivant, un vieux contremaître, et enfin tourner la page.

« Venge-nous de la mine , avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes. »

MON AVIS

Il s’agit du premier livre que j’ai lu pour cette nouvelle rentrée littéraire. Et cet article entre également dans le challenge du #RLN2017 (voir article). Et tout de suite, coup de coeur ! Il faut dire que c’est un auteur que j’aime énormément et donc forcément, j’attendais ce nouveau roman avec tellement d’impatience ! Et je ne suis absolument pas déçu ! Il a une écriture tellement belle, il a toujours les mots justes. Et en même temps, une écriture poétique. Et ce roman change un petit peu des autres. Le côté historique est parfait !

On s’attache vraiment très vite au personnage principal, qui nous parle à nous lecteurs. Il vit une tragédie. il perd son frère dans un accident de mine. Cette histoire m’a donné envie de me renseigner sur cette catastrophe, qui a eu lieu le 27 décembre 1974 à Lievin, et qui a causé la mort de 42 mineurs. Il s’agit donc d’un hommage à ses victimes, aux travers de personnages inventés, et qui pourtant, ont l’air si réels !

On suit ce personnage complètement désemparé par tout ce qu’il a vécu, pour au final apprendre quelque chose à laquelle on ne s’attendait absolument pas ! C’est habilement mené ! Et j’aime bien le petit hommage aussi à Steve McQueen et à son personnage de Michael Delaney dans le film Le Mans, sorti en 1971. Cet auteur est vraiment épattant, et je le conseil à tout le monde ! Le Quatrème Mur et Profession du Père sont géniaux !

Alexandra

Publicités
Non classé

Concours spécial Amélie Nothomb !

21271203_1721928281447520_6337434909843484075_n

A l’occasion de la sortie du nouveau roman d’Amélie Nothomb, « Frappe-toi le coeur » chez Albin Michel, je vous propose de gagner certains de ses autres romans. Il y aura 3 gagnants :

Lot 1 : « Tuer le Père« .
Lot 2 : « Les Catilinaires« .
Lot 3 : « Hygiène de l’assassin« .

ATTENTION !! Ayant les livres depuis le collège, ils ne sont pas neufs ! L’un d’entre eux est un petit plié au niveau de la couverture.

Pour participer, rien de plus simple : Rendez-vous sur mes pages Facebook, Instagram et Twitter. Ouvert à la France Métropolitaine, le concours aura lieu jusqu’au 15 Septembre !

Je précise que c’est le tout premier concours que je fais. malheureusement je n’ai pas de participations. j’imagine que c’est parce-que c’est le premier. Donc je vais laisser faire, et nous verrons bien. 

Bonne chance tout le monde !

Alexandra

CONCOURS TERMINE

Non classé

Ma PAL pour les vacances d’été

IMG_6379

C’est enfin l’heure des vacances pour moi ! J’ai obtenu mon Brevet Professionnel de Librairie, et je viens de terminer mon apprentissage dans la librairie où j’ai passée deux ans. Place aux vacances ! Je pars donc demain (mercredi 2 août) et reviendrai le 28 août. Je vous présente donc un petit bout de ma PAL des vacances d’été :

  • Le tome 2 de « Iron Fist » : car je viens de finir le tome 1 et que je suis fan. Et un mois sans comics, pour moi, ce n’est juste pas possible. Surtout que je suis dans une phase où je ne lis que ça, et je n’achète que ça.
  • « Les Cendres d’Angela » de Frank McCourt : j’ai adoré le film, et cela fait longtemps que j’ai envie de lire cette autobiographie.
  • « Trainspotting » de Irvine Welsh : parce-que je suis méga fan des films et de cette bande de tarés ! Je me met enfin aux livres !
  • Le tome 4 de « Outlander » : il est temps que je continue cette saga fascinante ! Cela me permettra de patienter jusqu’à la reprise de la série en septembre prochain.

Donc ceux-là sont ceux que j’emporte dans ma valise. Je ne voulais pas trop me charger. Mais d’autres lectures m’attendent également sur ma liseuse. Je ne dirais pas tous les titres car la majorité sont pour la rentrée littéraire de septembre, mais il y a par exemple le nouveau Sorj Chalandon, le prochain Anna Hope, ou encore les prochaines sorties de chez Préludes que j’attend avec grande impatience ! En tout, une quinzaine de titres pour la rentrée. Mais j’ai aussi quelques titres pour moi comme le roman du film « Dunkerque« , ou encore « Nouvelles de Poudlard : Pouvoir, Politique et Esprits Frappeurs Enquiquinants » de J.K Rowling !

Alors je ne compte évidemment pas passer mon temps à lire, je vais profiter de ma famille, me reposer et m’éclater haha ! Mais j’en emporte beaucoup car j’adore avoir le choix à chaque fois pour ma prochaine lecture. Je vous souhaite donc de très bonnes vacances, et de belles lectures ! Et je vous dis à bientôt !

PS : N’hésitez pas vous aussi à me parler de vos lectures de l’été 🙂

PS 2 : Un concours arrivera surement à la rentrée 😉

Alexandra

Contemporain, Coups de Coeur, Littérature Française

« Petit Pays » – Gaël Faye (2016)

img_2741
Editions : Grasset / Sortie : 24 Août 2016 / 224 Pages /  18.00€ / Note★★★★★

L’HistoireEn 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

« Mon père disait que le jour où les hommes arrêteront de se faire la guerre, il neigera sous les tropiques. »

Mon Avis : L‘un de mes gros coups de coeur de cette rentrée littéraire 2016 ! Quelle claque ! Un témoignage dur et triste. Les mots sont forts, puissants et ont tous un sens. On suit le petit Gabriel, au Burundi. Il mène une petite vie paisible et tranquille, avec ses copains. Il passe sont temps avec eux, à voler des mangues, à jouer… La vie suit son cheminement habituel, jusqu’au jour où la guerre arrive. Tout change pour le petit Gabriel et sa famille. C’es le génocide rwandais. Les mots sont durs et montrent la violence et la réalité de la guerre, la réalité malheureuse de notre monde. Et tout cela, à travers les yeux d’un enfant. Gabriel et sa soeur voient des choses qu’aucun enfant ne devraient voir, sont témoins de drames. Gaël Faye signe ici son premier roman. Parfait et touchant ! Déjà Prix Fnac, j’espère vite un autre prix, amplement mérité !

Alexandra

Contemporain, Littérature Française

« Le Syndrome de la Vitre Etoilée » -Sophie Adriansen (2016)

img_2633
Editions : Fleuve / Sortie : 25 Août 2016 / 347 Pages / 19,50€ / Note★★★★

L’HistoireJouir pour se reproduire. Un jeu d’enfant. Un garçon, une fille, dix ans de vie commune. De cette équation parfaite naît le désir d’enfant. Puis les difficultés arrivent. Le désir se transforme. Le garçon et la fille aussi. Un couple sur cinq connaît des difficultés pour avoir un enfant. Derrière cette proportion, combien d’autres statistiques ? De formules intrusives ? De conseils  » bienveillants «  ? De boîtes de tampons ? De pieds dans les étriers ? D’amis auxquels on ment ? De bouteilles éclusées ? Combien de pensées magiques pour conjurer le sort et cette foutue proportion ? Voilà des questions – des obsessions – que la narratrice de ce roman tente d’éclairer sous un jour nouveau en découpant sa pensée comme on range la commode de son adolescence. Ce qui démarrait comme un chemin de croix frappe par sa lucidité, sa drôlerie, sa cruauté et prend la forme du journal rétroéclairé d’une jeune femme qui découvre le pouvoir d’être libre.

« – Alors, cette soirée ?
Je n’ose pas regarder Guillaume.
– Maeva est enceinte.
Mon ventre à moi n’est gonflé que de bière. Fausse, de surcroît. »

Mon Avis : Un petit coup de coeur ! Un roman très joli, qu’on a pas envie de lacher, et qui fait du bien. Une belle lecture, sensible, tout en douceur et en finesse. Sophie Adriansen évoque le parcours d’un jeune couple désireux d’avoir un enfant. Un roman captivant et qui pose des questions sur la situation de la femme en générale, sur le fait d’avoir une vie « normale », d’avoir des enfants. Cette jeune femme n’arrive pas à avoir un enfant, et est prête à tout pour en concevoir un. Mais si son compagnon n’était peut-être pas le bon ? Et si ce n’était tout simplement pas le bon moment pour en avoir un ? Une lecture que je conseille fortement. Le livre se lit vite, sous forme de petits chapitres, à la manière d’un journal intime.

Alexandra

Contemporain, Historique, Littérature Française

« L’Administrateur Provisoire » – Alexandre Seurat (2016)

img_2634
Editions : Le Rouergue / Sortie : 17 Août 2016 / 182 Pages / 18,50€ / Note★★★★★

L’HistoireDécouvrant au début du récit que la mort de son jeune frère résonne avec un secret de famille, le narrateur interroge ses proches, puis, devant leur silence, mène sa recherche dans les Archives Nationales. Il découvre alors que son arrière-grand-père a participé à la confiscation des biens juifs durant l’Occupation. Le récit tente d’éclairer des aspects historiques souvent négligés jusqu’à récemment, celle de l’aryanisation économique de la France de Vichy, crime longtemps refoulé par la mémoire collective. Une enquête à la fois familiale et historique bouleversante, s’appuyant sur des faits réels.

« Ils sont sur le canapé, en face de moi. Je les regarde fixement, j’attends sans savoir ce que j’attends ».

Mon Avis : Deuxième livre d’Alexandre Seurat ! Une deuxième réussite (même si j’ai préféré le premier roman). Une histoire bouleversante. Moi qui est fait des études d’histoire, je ne connaissais absolument pas le terme « administrateur provisoire« . Grâce à ce livre, je sait ce que c’est, et j’ai fait des petites recherches de mon côté. C’est vraiment très intéressant, on apprend beaucoup de choses. Alexandre Seurat évoque une nouvelle fois un sujet fort, sur les secrets, la famille. S’appuyant toujours sur des faits réels, cet auteur écrit toujours avec une plume très juste, qui nous rend témoin de l’histoire, et nous rend encore une fois impuissant face à la vérité que découvre ce personnage sur sa famille. A lire !

Alexandra

Littérature Française

Deuxième Rencontre avec Alexandre Seurat (02 Septembre 2016)

img_2122
Rencontre avec Alexandre Seurat, 02 Septembre 2016 (Photo @Alexandra)

Ceux qui me connaisse bien savent à quel point j’aime cet auteur. J’ai eu la chance de le rencontrer en Mai dernier pour son premier roman, La Maladroite (voir article correspondant). Et ce mois-ci, il a fait une rencontre-dédicace dans la librairie où je travaille, pour la sortie de son second roman, L’Administrateur Provisoire, dont la chronique ne va pas tarder. C’était tellement chouette ! C’es quelqu’un de très accessible, d’une sensisbilité magnifique, et très proche des gens. Quelle joie de voir qu’il se souvenait de moi ! Au moment de me signer le livre il me dit que c’est un plaisir de revenir ici et me redemande mon prénom. Lorsque je lui répond il me dit : « Ah mais oui c’est vrai ! Un prénom comme ça, je ne devrais pas l’oublier« . Et me demande les études que j’ai faites avant d’entreprendre un apprentissage en librairie. Bref, toujours aussi gentil ! Vraiment une belle soirée !

Retrouvez toutes mes rencontres en librairie ICI.

Alexandra