Historique, Littérature Française, Seconde Guerre Mondiale

« L’Ordre du Jour » – Eric Vuillard (2017)

couv42068697
Editions : Actes Sud / Sortie : 2017 / 160 Pages / 16,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

L’Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d’intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne ! Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l’Anschluss par l’auteur de Tristesse de la terre et de 14 juillet.

« Les plus grandes catastrophes s’annoncent souvent à petits pas. »

MON AVIS

C’est le tout premier Prix Goncourt que je tente de lire. Je n’en n’avais jamais lu. Mais celui-ci m’intéressait plutôt bien avec son côté historique. Malheureusement, je n’ai pas accrochée plus que ça. Et pourtant, mes amies savent à quel point j’aime bien lire des romans sur la Seconde Guerre Mondiale. Il se lit assez vite, il est court (160 pages). On peut plutôt le voir comme un essai littéraire que comme un roman. Surtout qu’il n’y a pas beaucoup de dialogues. C’est surtout un texte relatant certains faits historiques. Mais c’est extrêmement pointu. Il fallait souvent que j’aille regarder les définitions de certains mots dans le dictionnaire. Ce n’est donc pas une lecture agréable. C’est un peu trop littéraire pour moi, j’ai eu beaucoup de mal.

Mais en dehors de ça, c’est très intéressant à lire. J’ai appris pas mal de choses concernant la Seconde Guerre Mondiale que je ne savais pas avant d’avoir lu le livre. On a en effet pas mal d’anecdotes sur le nazisme et sur Hitler. Donc cela reste quand même instructif. On y découvre certains mystères et certains critères qui se sont passés, qu’on ne soupçonne peut-être pas. On comprend un peu mieux la misère et la peur qu’ont pu vivre les gens à cette époque.

Mais comme je le disais, ce fut un lecture un peu difficile pour moi. Ce n’est vraiment pas un coup de coeur, et je ne pense pas lire d’autres livres de l’auteur, car je n’accroche pas vraiment avec son style d’écriture. Ou alors peut-être 14 Juillet qui était sorti en 2016 et qui lui aussi aborde un côté historique. On ne sait jamais, j’accrocherai peut-être un peu plus avec celui-ci. Quant à lire un prochain Goncourt ? Pourquoi pas, mais il faudra, encore une fois, que le sujet soit intéressant à mes yeux.

Alexandra

Publicités
BD / Comics, Coups de Coeur, Historique

« Voltaire Amoureux : Tome 1 » – Clément Oubrerie (2017)

IMG_7208
Editions : Les Arènes / Sortie : 2017 / 98 Pages / 20,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Quand Clément Oubrerie revisite la vie d’un génie français, cela donne un récit jubilatoire, mené d’une main de maître ! Voltaire, vingt-quatre ans, à peine sorti de la prison de la Bastille, triomphe déjà au théâtre avec sa première tragédie OEdipe. À la fin d’une représentation, le tout jeune auteur est mené, sous les acclamations du public, à la loge de la duchesse de Villars qui veut le rencontrer. C’est le début d’une histoire absolue et dévorante qui fera passer le futur philosophe par tous les états.

LE PLUS SENTIMENTAL DES PHILOSOPHES DES LUMIÈRES
Voltaire n’a pas toujours été Voltaire. Né Arouet, de condition bourgeoise, il entend se faire une place de roi dans la société très hiérarchisée de la Régence. Le jeune homme n’a qu’un but : surpasser Homère et Racine réunis. Et son coeur est en effet celui d’un poète… Bien que d’un tempérament peu voluptueux, il cherche sans relâche l’amour idéal, papillonnant de marquises en jeunes actrices prometteuses… et surtout de déconvenue en déconvenue. Brillant mais étourdi, incapable de réfréner le plaisir de placer un bon mot, il flatte les puissants d’une main et combat l’intolérance de l’autre, sciant perpétuellement la branche sur laquelle il est assis, travers qui lui vaudra de connaître quelques bastonnades, l’exil, et même la Bastille.

LA JEUNESSE D’UN GÉANT
Jeune homme ambitieux, mondain et hypocondriaque, qui répugne à l’idée de travailler pour vivre, ce Rastignac féru de tragédies antiques va devenir celui qui incarnera pour toujours l’esprit des Lumières. Mais il devra pour cela se frayer un chemin dans une société violente et totalitaire qui n’a d’égards que pour la noblesse. Tout en légèreté et en finesse, cet ouvrage nous fait découvrir la face méconnue d’un des personnages les plus iconoclastes de notre histoire littéraire.

Voltaire Amoureux (2017)

MON AVIS

Mais quel coup de coeur pour cette bande dessinée historique ! Tout d’abord je suis fan des dessinsClément Oubrerie a énormément de talent !! Et détail important : je trouve le titre vraiment très joli ! Ainsi que la couverture ! Bref tout me plaisait dans cette BD même avant de l’avoir lu ! Et puis, cela m’a permis d’en savoir un peu plus sur qui était Voltaire. Et si tout est vrai, il avait un sacré caractère haha ! C’est une très bonne idée d’avoir fait cette BD. C’est du génie !

Cette BD est vraiment géniale ! On y découvre l’avant « Voltaire« , avant que François-Marie Arouet ne devienne si connu par tous aujourd’hui. On suit toutes ses aventures, même jusqu’en prison, ses idées, ses amours sulfureux, ses pièces, sa passion… tout y est ! On ne râte vraiment rien du destin incroyable qu’il s’est façonné, un destin de philosophe et de très grand écrivain ! Et encore une fois, ça ne pouvait que me plaire, car c’est une période que j’aime également beaucoup ! Nous sommes après la mort du Roi Soleil, sous la Régence de Philippe II, duc d’Orléans, pendant la minorité du futur Louis XV. Et ce que j’aime particulièrement voir, c’est la relation entre le pouvoir et les hommes de lettres. Relation qui n’est pas toujours au beau fixe. Les hommes de lettres se battent pour leurs écrits et leurs idées !          

Comme à chaque fois que je lis des romans ou BD historiques, je me renseigne après. Cela me permet d’apprendre plein de choses. Donc du coup, ce sont des lectures ludiques et passionnantes. Et ici, cela m’a en plus donné envie de lire des écrits de Voltaire. Je recommande très fortement cette BD que j’adore ! Vivement la suite!!

Intérieur Voltaire Amoureux 215X290.indd
Voltaire Amoureux (2017)

Alexandra

 

Coups de Coeur, Historique, Littérature Française

« Nous, Louis, Roi » – Eve de Castro (2015)

Sans titre 51
Editions : L’Iconoclaste / Sortie : 2015 / 218 Pages / 18,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

20 août 1715. Devant le bassin de Latone, dans le fauteuil à roues qu’il ne quitte plus, Louis XIV jette de la brioche à ses carpes. Ces poissons dorés sont immortels, l’émissaire du Japon le lui a juré. Pour la première fois, il songe qu’ils lui survivront. Depuis le début du mois, il a effroyablement maigri, et malgré la chaleur, il grelotte. L’enflure de son pied gauche a gagné le mollet, les élancements le taraudent. Les médecins ont diagnostiqué une sciatique, ils ne parlent pas de gangrène, mais au fond de lui, Louis sait. Le compte à rebours a commencé. Il lui reste dix-sept jours. Dix-sept jours pour faire le bilan. Solder les comptes. Avec les hommes. Avec Dieu. Dans Nous, Louis, Roi, Eve de Castro se glisse sous la peau d’un Roi Soleil vieillissant qui tombe le masque d’Apollon et se retrouve homme avant tout. Un ultime face à face, en forme de confession.

« Je sais dissimuler tout autant qu’éblouir. J’ai des masques adaptés à chaque personne, à chaque occasion. J’en porte plusieurs l’un sur l’autre, même quand je reste seul avec les garçons de la Chambre, je m’applique à faire bonne figure. Bonne figure. Je me demande à quoi ressemblerait mon visage démasqué. Je n’aurai jamais la réponse, heureusement. Je ne souhaite pas, au soir de ma vie, me regarder dans le miroir et rencontrer quelqu’un que je ne connais pas ».

MON AVIS

Mes amis le savent, je suis une grande pationnée de Louis XIV, de son règne, de son époque et de Versailles. Alors j’étais obligé de lire ce roman. Il était depuis un moment dans ma PAL, et je me suis enfin décidé à le sortir de là et à me plonger dedans ! Ce que je ne regrette absolument pas !

Ce fut une lecture incroyable ! Pour tous les passionnés de ce Grand Roi comme moi, vous allez adorer ! Louis XIV nous raconte ici les 17 derniers jours de sa vie. Avec ses doutes, ses réussites, ses questionnements, ses peurs sur l’avenir du Royaume, sur la mort, sur sa vie, ses héritiers, ses amours… C’est vraiment très très intéressant à lire. Moi j’y est en tout cas prit un très grand plaisir ! Je pense par contre que pour ceux qui ne connaissent pas assez la période, ou en tout cas pas assez bien les personnes de l’entourage de Louis XIV, c’est peut-être un peu compliqué de savoir ce qu’ils représentent pour le Roi. Car ce n’est pas vraiment expliqué.

Mais en tout cas, ce roman est un nouveau coup de coeur pour moi ! Je collectionne tous les livres qui traitent de Louis XIV et de Versailles. J’en ai sur d’autres sujets évidemment (ayant fait des études d’Histoire, beaucoup de choses m’intéressent) mais c’est en particulier cette période qui mintéresse au plus haut point !

Ce livre se lit vite, se lit bien, c’est très bien écrit. On se croirait vraiment avec le Roi, à son chevet, où l’on tiendrait le rôle de confesseur pour entendre tout ce que le vieux Roi à a nous dire. On écouterait attentivement ses confessions. On découvre l’homme derrière le Roi. On se sent proche de lui !

Alexandra

Aventure, Coups de Coeur, Ecosse, Fantastique, Historique, Littérature Anglophone, Romance

« Outlander : Book 4 : Drums of Autumn » – Diana Gabaldon (1996)

IMG_7529
Editions : J’ai Lu / Sortie : 2015 (Réédition) / 1140 Pages / 16,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Juin 1767. Afin de vibrer pleinement à l’unisson de leur profond amour, Jamie et Claire voguent vers la Caroline du Nord. Restée seule dans un XXe siècle sans saveur, Brianna, leur fille, n’a qu’une hâte : percer le secret de sa naissance, pénétrer dans ce « cercle des fées » qui peut lui ouvrir les portes du passé comme l’anéantir à jamais, et agir sur le destin qui réserve à ses parents une mort atroce. Pour qu’enfin, dans la paix, tous les Frazer répondent d’une seule voix à l’appel de leur clan.

« Tu es mon courage, Sassenach, et je suis ta conscience. Tu es mon cœur… et je suis ta compassion. Aucun de nous ne serait complet sans l’autre. Tu ne le sais donc toujours pas ? »

MON AVIS

Bon. je sais qu’à force, ce n’est plus un secret pour personne ! Je suis complètement en amour ! Et c’est incoyable comme cet amour pour cette histoire augmente à chaque tome ! Ce quatrième tome de la saga est absolument parfait ! On y retrouve Claire et Jamie, et quelques années ont passé. Et c’est toujours aussi bien amené, aussi bien écrit et aussi addictif !

Ce tome est encore une fois parfait ! Et en plus, on y voit beaucoup plus Brianna et Roger ! Et je les aime tellement ! Ils sont au coeur de ce tome, au coeur de l’histoire. Et c’est incroyable tout ce qui se passe avec eux. L’évolution de Brianna est formidable ! Elle est devenue une vraie femme, et prend ses propres décisions. Ne se laisse pas faire. Un véritable mélange de Jamie et Claire, et c’est vraiment beau à voir. Je ne vais pas raconter ce qu’ils font, parce-que se serait un vrai spoiler ! Mais, les voir tous les deux ensemble, et tenter, comme Claire et Jamie, de changer le cours de l’histoire (pour une autre raison cette fois-ci), et bien j’adore ! Un moment tant attendu est enfin arrivé, et oh mon Dieu, c’était parfait ! J’en ai pleuré (comme d’habitude avec cette saga). Et j’aime toujours autant le personnage de Fergus .

Sachez que c’est pareil pour la série. Je pleure à chaque épisode. Et spécialement pour cette saison 3 qui est actuellement en cours. Ce sont des épisodes extrêmement attendus !  J’ai hâte d’être lundi pour voir THE épisode ! Et même si je sais ce qu’il se passe avec les romans, je pleure ! C’est inévitable haha ! Oh, et je vous parlerai prochainement de la convention The Land Con qui a eu lieu les 7 et 8 Octobre dernier, et c’était juste magique !

Bref, plus j’avance, plus je suis accro ! Je viens de m’acheter le Tome 5 et j’ai hâte de pouvoir me plonger à nouveau dans cet univers que j’aime tant !

IMG_6371IMG_6957IMG_7075

Cliquez sur les images pour voir mes chroniques des tomes précédents.

Alexandra

Contemporain, Historique, Littérature Française

« Le Secret de l’Empereur » – Amélie De Bourbon Parme (2015)

le-secret-de-l-empereur-653664
Editions : Gallimard / Sortie : 2015 / 320 Pages / 20,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

En 1555, l’Empereur Charles Quint annonce aux dignitaires des Pays-Bas qu’il abandonne le pouvoir et qu’il transmet sa couronne à son fils Philippe, pour rejoindre le monastère de Yuste, au fin fond de l’Estrémadure. Déçu par un idéal impossible à réaliser, épuisé par des voyages incessants à travers ses royaumes, il se retire du monde pour se consacrer à sa dernière passion, digne d’un prince de la Renaissance : les instruments de mesure du temps. Ce roman est le récit de son renoncement, un acte exceptionnel dans l’Histoire, qui frappe ses contemporains autant qu’il résonne par son étrange modernité. C’est aussi l’histoire de son règne et de son obsession pour une horloge mystérieuse, dont le fonctionnement et la finalité, soudain, lui échappent. Aucun des maîtres horlogers qui l’entourent ne peut percer le secret de cet incroyable mécanisme. Après avoir étendu son Empire de l’Europe aux Amériques, parviendra-t-il à percer l’insondable mystère du temps? Pourquoi l’homme le plus puissant d’Occident, empereur du Saint Empire romain germanique, qui s’est opposé de toutes ses forces à la montée de l’Empire ottoman musulman, décide-t-il de quitter le monde ?

MON AVIS

Voici un tout nouvel article pour le challenge de Piko Books pour la #RLN2017 (voir article en question). Il s’agit d’évoquer un coup de coeur d’une ancienne Rentrée Littéraire. J’ai donc choisi Le Secret de l’Empereur de Amélie De Bourbon Parme, qui était sorti lors de la rentrée littéraire de 2015. Ce fut ma toute première année en librairie, et donc l’un de mes premiers coups de coeur !

Moi qui sortait tout juste d’une licence d’histoire, ce roman ne pouvait que me plaire. On est ici sous Charles Quint, dans son intimité. Et il y a cette mystérieuse horloge dont on tente de percer le secret tout au long du livre. J’ai tout simplement adoré cette lecture.

Que peut bien signifier cette horloge ? Que renferme-t-elle ? Un danger, une prédiction ? On y voit également les relations difficiles entre Charles Quint et son fils Philippe. Mais surtout son amour pour les horloges, pour les appareils permettant de mesurer le temps qui passe. Il voit ressurgir « les vieilles horloges du passé« . Toute cette passion est son héritage. Mais son fils en voudra-t-il ? Du génie ! Plongez dans l’intimité de l’Empereur Charles Quint, et découvrez l’histoire d’une mystérieuse horloge.

Alexandra

Classique, Coups de Coeur, Historique, Littérature Anglophone, Témoignage

« Angela’s Ashes » – Frank McCourt (1996)

IMG_6421
Editions : Pocket / Sortie : 1996 / 537 Pages / 8,20€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Franck McCourt est né à Brooklyn en pleine Dépression, de parents irlandais récemment immigrés : sa mère, Angela, vient du Sud, et son farouche patriote de père, Malachy, du Nord. Leur première rencontre, un « tremblé de genoux« , annonce une longue série de grossesses pour Angela. Mais il n’y a pas d’argent pour nourrir les enfants, et les rares fois où Malachy travaille, il boit son salaire aussitôt après. Quand meurt la petite soeur de Franck, Angela et Malachy, accablés de chagrin, décident de retourner en Irlande. Mais les ruelles crasseuses et humides de Limerick font rétrospectivement paraître Brooklyn comme une sorte de paradis. Avec des pièces de pneus de bicyclette clouées à ses chaussures en guise de semelles, une tête de cochon pour le repas de Noël et du charbon ramassé sur le bas-côté des routes pour allumer le feu du foyer, Franck supporte la plus misérable des enfances, mais survit pour raconter son histoire avec exhubérance et, chose remarquable, sans la moindre rancune. Superbement écrit, Les Cendres d’Angela a été salué comme un véritable phénomène littéraire.

« Quand je revois mon enfance, le seul fait d’avoir survécu m’étonne. Ce fut, bien sûr, une enfance misérable: l’enfance heureuse vaut rarement qu’on s’y arrête. Pire que l’enfance misérable ordinaire est l’enfance misérable en Irlande. Et pire encore est l’enfance misérable en Irlande catholique. Partout les gens se vantent et se plaignent des tourments de leurs jeunes années, mais rien ne peux se comparer à la version Irlandaise : La pauvreté, le père alcoolique, bavard et fainéant, la mère pieuse et résignée, qui gémit près du feu; les prêtres pompeux, les maîtres d’école tyranniques, les Anglais et les horreurs qu’ils nous ont infligées durant huit cent longues années. »

MON AVIS

J’avais tout d’abord vu le film qui porte le même nom (film d’ailleurs avec Robert Carlyle et oui encore et toujours lui haha). Et j’avais été très émue par cette histoire. Du coup je voulais absolument me mettre aux livres de l’auteur, qui raconte sa propre enfance en Irlande. Une enfance dans la pauvreté et la misère. Tout ce qu’a vécue sa famille ! C’est juste atroce ! Les maladies, les pertes d’enfants, le manque d’argent, de nourriture… C’est tellement triste !

Et l’auteur n’épargne absolument rien de ce qu’il a pu vivre dans son enfance. Il nous parle de sa mère (qui est au coeur de cette histoire), sa pauvre mère qui voit disparaitre ses enfants, qui doit supporter les maladies, qui a parfois du mal à se remettre d’une perte, qui doit aussi supporter son mari alcoolique, qui perd toujours son travail, jusqu’au jour où celui-ci trouve du travail en Angleterre et ne reviendra plus. Il nous parle de ses frères et soeurs, de ceux qu’il a perdu, et de leurs péripéties dans les rues de leur petite ville, Limerick.

C’est une lecture extrêmement émouvante, qui nous fait penser la vie autrement. Que beaucoup de personnes se plaignent pour un rien. Alors que d’autres, au contraire, n’ont rien, et vivent avec. Lecture d’autant plus poignante que l’auteur nous raconte son enfance à travers ses yeux d’enfant. Il nous raconte tout ce qu’il pensait à cette époque, parfois avec une telle innoncence que c’est très mignon. Avec tout ce qu’il a vécu, il arrive tout de même à nous parler d’espoir et de réussite. Après tout, il voulait partir en Amérique. Il a réussi, et est par la suite devenu professeur, puis écrivain. L’écriture est tellement fluide et belle, que je ne voulais plus lacher le livre

J’aimerai beaucoup lire la suite, Une enfance irlandaise : Tome 2 : C’est comment l’Amérique ? Malheureusement je ne le trouve pour l’instant nul part. Quant au troisième tome, c’est pareil haha. J’espère un jour mettre la main dessus. Une très jolie lecture en tout cas !

Alexandra

Aventure, Coups de Coeur, Ecosse, Fantastique, Historique, Littérature Anglophone, Romance

« Outlander : Book 3 : Voyager » – Diana Gabaldon (1994)

IMG_7075
Editions : J’ai Lu / Sortie : 2015 (Réédition) / 1013 Pages / 17,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Vingt ans après avoir été inexplicablement ramenée en plein coeur du XVIIIe siècle, dans une Écosse à feu et à sang qui luttait pour son indépendance contre l’éternel ennemi anglais, Claire Randall n’est jamais parvenue à oublier Jamie Fraser. Les années qu’elle a vécues à ses côtés demeurent pour toujours gravées dans sa mémoire. Aussi, apprenant qu’il a survécu, elle voyage de nouveau dans le temps et retourne dans ce passé chargé de souvenirs et d’émotions, prête à braver tous les dangers pour tenter l’impossible : retrouver Jamie.

« Je me hissai sur la pointe des pieds pour lisser ses cheveux en arrière et il en profita pour m’embrasser – J’avais oublier, dit-il quelques instants plus tard. – Oublié quoi ? demandai-je en me blottissant contre son torse chaud. – Tout. La joie, la peur. Surtout la peur. Cela faisait longtemps que je n’avais plus peur de rien. Elle m’est revenue à présent, car j’ai de nouveau quelque chose à perdre. »

MON AVIS

Le premier tome restera pour moi le meilleur, et cela pour toujours. C’est une saga que je ne regrette définitiement pas d’avoir découverte ! C’est l’une des meilleures que j’ai pu lire, j’en suis complètement amoureuse de cette histoire, de l’Ecosse, de Jamie , du Gaélique (j’aimerais bien apprendre quelques mots haha) ! Mais ce 3e Tome est pour moi encore meilleur que le second ! C’est un coup de coeur énorme !  Je n’ai pas pu le lâcher, et pourtant il fait 1013 pages ! C’est dingue, parce-que pour beaucoup, ce tome était long. mais pour moi c’était tout le contraire. Les tomes sont certes de plus en plus longs, mais ce n’est pas dérangeant je trouve. Au contraire, il y a plus de plaisir, de pérépéties, de bonheur. Et l’écriture de Diana Gabaldon est fantastique !

Claire a refait sa vie après être retournée dans son époque, et ici, l’auteure joue avec nos nerfs ! Retournera-t-elle auprès de Jamie ? Comment va-t-il lui de son côté ? Le temps les a séparés ! Mais l’amour les réunira-t-ils de nouveau ? C’est cela que j’ai aimé dans ce tome, on a les points de vue des deux personnages. Ici, on change complètement de décor, pour s’embarquer dans les Antilles, à l’époque des colonies et de l’esclavage. Comment va réagir Claire face à tout cela ?

Une saga toujours au sommet, toujours pleine de rebondissementsd’amour, de voyages, de personnages attachants. La partie entre Claire et Frank m’a brisée le coeur ! Frank est un personnage que j’apprécie beaucoup. Il est incroyablement humain (contrairement à Black Jack Randall haha). Et quel plaisir de retrouver Lord John Grey, personnage que j’aime beaucoup D’ailleurs, il faut maintenant que je lise Le Prisonnier Ecossais ! Je vous ferai bien entendu ma petite chronique dessus dès qu’il sera lu ! Mais voilà tout cela pour dire que cette saga fera partie de ma vie pour toujours, tellement elle m’aura marquée ! Et ce n’est pas fini !!!

Pour lire ou relire ma chronique du Tome 1 c’est par ICI.

Pour lire ou relire ma chronique du Tome 2 c’est par ICI.

Pour lire ou relire ma chronique du Tome 4, c’est par ICI.

Alexandra