Contes, Coups de Coeur, Jeunesse

« Fairest of All : A Tale of the Wicked Queen » – Serena Valentino (2016)

IMG_7778
Editions : Hachette / Sortie : 2016 / 240 Pages / 13,90€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

La méchante reine n’a pas toujours été mauvaise. Après la mort de la mère de Blanche-Neige, elle épouse le roi et devient souveraine. Entre l’amour de son époux et la petite fille qu’elle affectionne comme sa propre enfant, elle s’épanouit pleinement, jusqu’au jour où le roi meurt à la guerre. Elle est seule, à la merci d’un miroir maudit lui rappelant sans cesse une enfance détestable

IMG_7779

MON AVIS

Lecture qui entrait dans ma PAL pour le Pumpkin Autumn Challenge. J’ai tout simplement adoré. J’avais aussi lu L’Histoire de la Bête (qu’il faudra d’ailleurs que je chronique). Et j’aime vraiment la plume de l’auteure et ce qu’elle fait des contes. C’est racontée avec justesse, sans jamais aller trop loin, sans jamais toucher aux contes que l’on connait tous par coeur. Et c’est génial.

Ce fut une très jolie lecture. Pourquoi la belle-mère de Blanche-Neige est-elle devenue ainsi ? Nous avons enfin les réponses à toutes nos questions. Et je dois dire que j’aime beaucoup cette version-là. Elle aime son mari, et Blanche, sa petite colombe, par dessus tout. Mais un drame vient tout faire basculer du jour au lendemain, après tant de bonheur et de joie. La Reine change alors complètement de personnalité, sombre dans le chagrin, le deuil et le désespoir. Elle a peur d’être de nouveau rejetée, comme l’a rejetait son père autrefois. Elle veut être belle aux yeux du monde. Alors lorsque le visage dans le miroir lui révèle qu’il y a aujourd’hui plus belle qu’elle, son sang ne fait qu’un tour. Et la suite ? Et bien nous l’a connaissons.

Le livre s’arrête à la fin de l’histoire que nous connaissons. Une histoire touchante, émouvante, et triste. J’ai vraiment adoré le personnage de la Reine, je m’étais vraiment attachée à elle (et oui!). Et le gros plus, c’est que la couverture est asbolument magnifique. Comme l’autre roman d’ailleurs. Et j’ai hâte d’avoir les deux suivants qui vont sortir, qui seront à priori sur Ursula et Maléfique ! De superbes objets livres ! Pour tous les amoureux des contes, de Disney, de la magie et de l’enfance !

Alexandra

Publicités
Aventure, Coups de Coeur, Dystopie, Jeunesse, Littérature Anglophone

« The Maze Runner : The Fever Code » – James Dashner (2017)

21753476_1727018130938535_4460557114934950716_o
Editions : Pocket Jeunesse / Sortie : 2017 / 416 Pages / 18,50€ / Note★★★★

L’HISTOIRE

Le monde touche à sa fin. L’éruption solaire n’était que le commencement ; à présent que la Braise s’est répandue, les hommes sont gagnés par la folie et s’entretuent. Mais le WICKED cherche un remède, et trouve le garçon parfait : Thomas. Il va alors construire un labyrinthe que lui seul pourrait détruire… La vérité sur la construction du labyrinthe, la purge et l’arrivée des blocards est enfin dévoilée !

« Stephen, Stephen, Stephen. Je m’appelle Stephen. Il lui restait que deux choses auxquelles se raccrocher : sa mémoire et son nom. Personne ne pourrait lui voler la première, mais ils faisaient leur possible pour le priver de la seconde. Depuis deux jours, ils le harcelaient pour lui faire accepter son nouveau prénom : Thomas. »

MON AVIS

Et ENFIN !! Le dernier tome de la saga L’Epreuve est sorti en France ! Bon je ne crois pas que se soit réellement le dernier. Il me semble qu’il y a encore à côté de cela deux petites stories. Je vais essayer de les trouver pour pouvoir les lire et terminer cette saga comme il faut. James Dashner m’en a fait voir de toutes les couleurs avec sa saga et je l’en remercie vraiment. Parce-que j’ai passé de supers moments de lecture, et cela à chaque tome. Avec Thomas et tous les blocards.

Et quel plaisir dans ce tome de revenir un peu en arrière et de retrouver Thomas, Newt, Minho et tous les autres ! Cela fait tellement de bien !! C’est encore une fois un super tome ! Et je le trouve beaucoup mieux que le premier presquel qui avait été fait (voir ma chronique de L’Ordre de Tuer) qui se passe avant celui-ci. Ce tome se stitue entre L’Ordre de Tuer et Le Labyrinthe. On découvre ici tous nos héros quand ils étaient enfants, et comment ils se sont retrouvés entrâinés dans toute cette histoire avec la WICKED.

Et encore une fois, on se rend compte qu’on a été mené en bateau du début à la fin ! Parce-que je peux vous dire que dans les toutes dernières pages, on apprend quelque chose d’énorme. Et je n’en revient toujours pas de cette révélation ! Après toutes ces aventures et toutes ces épreuves, découvrir ça, c’est juste…. wahou ! On nous a mentit !!! Mais je ne dirai rien. Je pense que tous ceux qui l’ont lu savent de quoi je veux parler.

Je suis tellement heureuse d’avoir fini cette saga, mais aussi triste, car ça y est, c’est la fin. Et je suis triste de quitter Thomas. Mais heureuse de pouvoir prochainement découvrir d’autres livres et sagas de cet auteur, qui je crois, a annoncé très récemment qu’il va se mettre à écrire pour les adultes. Hâte d’en savoir un peu plus.

IMG_7042IMG_7526IMG_7527IMG_7688

Cliquez sur les images pour voir mes chroniques des tomes précédents.

Alexandra

BD / Comics, Coups de Coeur, Horreur

« Walking Dead : 28 : A Certain Doom » – Robert kirkman (2017)

22687679_1739540823019599_8380896881201988924_n
Editions : Delcourt / Sortie : 4 Octobre 2017 / 144 Pages / 14,95€ / Note : ★★★★★

L’HISTOIRE

La Colline a été dévastée et la communauté qui l’habitait a dû fuir les lieux, sous l’impulsion de Maggie. Dwight a rejoint Rick, en lui affirmant que les Chuchoteurs ont été anéantis. Malheureusement, même si Beta qui a pris la tête des Chuchoteurs a perdu une bataille, il lance une horde de rôdeurs sur Alexandria. La guerre est peut-être terminée, mais la survie d’Alexandria est en jeu.

MON AVIS

On reste dans le thème Halloween avec la chronique du dernier tome de « Walking Dead« , sorti le 4 Octobre dernier aux éditions Delcourt. Etant une grande fan, j’attends toujours le tome suivant avec grande impatience. Et généralement, je l’achète tout de suite ! Et ce 28e tome n’a pas fait exception à la règle haha. Il a tout de suite rejoint ses compagnons sur leur étagère attitrée.

Ce tome est encore une fois excellent ! Robert Kirkman joue toujours autant avec nos nerfs par contre ! Non mais sérieusement ?! Qu’est-ce que j’ai pu pleurer ! Je crois que c’est le premier tome où je pleure autant ! C’était déchirant ! Et les dessins sont toujours aussi incroyables ! Une chose est sur avec cette série, c’est qu’il ne faut pas s’attacher aux personnages. Et peut importe lesquels. On l’a bien vu. Personne n’est à l’abri des rodeurs, des chuchoteurs, des sauveurs… les humains sont pires que les zombies ! Sachez-le !

La couverture laisse entendre qu’il va se passer un truc de dingue avec Negan ! Et c’est le cas ! Et je ne m’attendais vraiment pas à cela. On croit qu’il va se passer un truc, mais en fait non, c’est tout le contraire. On nous manipule haha. J’ai très hâte de voir ce qu’ils vont faire de tout cela dans la série. Car la Saison 8 a commencée et respecte incroyablement bien le déroulé des comics. Vivement la suite ! Vivement lundi ! Oui je sais, nous ne sommes que mercredi ! c’est looooong ! Mais je suis complètement accro à la série et aux comics. C’est l’histoire et les personnages en fait. Je ne m’en lasse pas ! C’était encore une fois haletant, et très émouvant.

Cliquez ICI pour voir l’article sur la série entière !

Alexandra

Classique, Coups de Coeur, Horreur, Littérature Anglophone

« Sweeney Todd : The String of Pearls » – James Malcolm Rymer (1850)

18813620_10211500967654860_5148906097320338850_n
Editions : Tind / Sortie : 2015 (Réédition) / 345 Pages / 19,90€ / Note :  ★★★★★

L’HISTOIRE

« C’était un homme grand, au physique ingrat, comme un pantin dont les parties auraient été mal assemblées, doté d’une bouche, de mains et de pieds si immenses qu’il était lui-même, d’une certaine manière, une véritable curiosité de la nature. » Lorsque l’on apprend la disparition d’un jeune marin dans la capitale anglaise, tous ses amis se mettent à sa recherche. Les pistes semblent toutes mener près du salon d’un barbier, aux abords de Fleet Street. Sweeney Todd a encore frappé

« Ils doivent tous mourir, hommes, femmes ou enfants, dit Sweeney Todd. Après quoi je pense qu’il y aura bientôt un grave incendie dans Fleet Street. Ha, ha ! Il pourra bien se propager et faire autant de dégâts qu’il le veut, tant qu’il détruit entièrement ma maison et mes locaux ! »

MON AVIS

Un chef d’oeuvre du XIXe siècle ! Je l’ai lu dans le cours de l’année mais je me suis dit que c’était le moment idéal pour vous faire ma chronique (car oui, elle s’est faite attendre, encore pardon). Alors pour commencer, sachez que ce n’est PAS le film ! J’ai découvert cette histoire avec l’adaptation de Tim Burton en 2007 au cinéma. Et croyez le ou non, je me souviens encore de ce jour. C’est vraiment un film qui m’a marqué ! Et quand je pense que ce film a déjà 10 ans !! Le temps passe trop vite ! Bref, après l’avoir vu encore et encore et encore… je me suis dit qu’il était peut-être temps de lire le roman.

Et je ne suis absolument pas déçue. J’aurai certes pu attendre la période d’Halloween pour le lire, mais il était dans ma bibliothèque et me tendait les bras. Il n’a rien à voir avec le film. Tout change. Car Tim Burton s’est plus basé sur la comédie musicale que sur le roman. Mais sérieusement, il est incroyable ! On est complètement happée par l’histoire, les personnages, l’ambiance et l’horreur de tout cela ! C’est top. J’ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Je ne voulais plus le lâcher. Et quand on pense que l’histoire est basée sur des faits réels, ça fait vraiment froid dans le dos.

Le personnage de Sweeney Todd est très différent du film, son caractère est tout autre. Mais on retrouve clairement son esprit de vengeance et ses idées horrifiques. Il est tout aussi fou et démoniaque ! Et j’adore sa description physique, et celle de son rire ! Vraiment, on a l’impression de le voir juste en face de nous ! En fait, je suis complètement fan. Et j’ai vraiment accrochée avec le style de l’auteur. J’ai passé un super moment de lecture en compagnie de tout ces personnages, dans un Londres des plus sinistres. Si vous aimez les romans d’horreur, n’attendez plus ! Il est parfait !

Alexandra

BD / Comics, Coups de Coeur, Marvel

« Iron Fist » – Ed Brubaker, Matt Fraction & David Aja (2007 – 2009)

IMG_7685
Editions : Panini (Marvel Deluxe) / Sortie : 2007 – 2009 / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Tome 1Orphelin ayant grandi dans la cité secrète de K’un-Lun, Daniel Rand retourne en Amérique en tant qu’Iron Fist, le mystique maître des arts martiaux. Longtemps après, il découvre que l’héritage séculaire des Iron Fist recèle bien plus de secrets qu’il ne l’aurait imaginé. Et ils pourraient bien lui coûter la vie…  Les couvertures originales et des bonus complètent le programme. (Contient The Immortal Iron Fist #1-6; Civil War : Choosing Sides).

Tome 2Iron First retourne dans la cité légendaire de K’un-Lun pour participer à un tournoi organisé tous les 88 ans entre les Armes Immortelles des Sept Capitales Célestes. Danny Rand doit découvrir les secrets de son prédécesseur, Orson Randall, s’il veut remporter cette compétition et sauver la vie de son associé, l’héritage de son père et l’avenir de K’un-Lun.

IMG_7686
« Iron Fist : Tome 1 : L’Histoire du Dernier Iron Fist » (2007)

MON AVIS

J’ai découvert Iron Fist très récemment, grâce à la série TV avec Finn Jones ! Je suis une grande fan de comics, et de Marvel (comme vous le savez maintenant). Et je suis également super fan des séries Netflix (Daredevil, Iron Fist, Luke Cage, Jessica Jones, Defenders…). Je n’en loupe pas une, je les adore ! Et tout cela me donne donc envie de découvrir les origines de toutes ses histoires qui me fascinent. C’est donc avec un immense plaisir que je me suis plongée dans l’univers d’Iron Fist cet été, et j’ai juste adoré !!

Ce que j’ai aimé dans ces comics, c’est que l’on a non seulement l’histoire de Danny Rand, alias Iron Fist, mais pas que. Il y a d’autres histoires à la fin de chaque tome, qui sont d’ailleurs assez poétiques, et j’aime beaucoup. D’anciens personnages du passé, d’anciens Iron Fist, du pouvoir ! Je suis complètement fan de ce personnage et de son histoire. La façon dont il grandi, dont il se sert de ses pouvoirs, comment il fonctionne. Oh et le petit plus : la présence de Luke Cage et des Héros à Louer (qui font également partie de la firme de Marvel). On y parle aussi de la Confédération des Curieux, d’Orson Randall, de Frankenstein… Bref j’adore !

IMG_7687
« Iron Fist : Tome 2 : Les Sept Capitales Célestes » (2009)

Nous sommes aujourd’hui Dimanche 29 octobre 2017, et sachez qu’hier j’ai eu la chance de rencontrer Finn Jones au Comic Con de Paris ! C’était magique ! Je vous en parlerai dans un prochain article !

Alexandra

Aventure, Coups de Coeur, Ecosse, Fantastique, Historique, Littérature Anglophone, Romance

« Outlander : Book 4 : Drums of Autumn » – Diana Gabaldon (1996)

IMG_7529
Editions : J’ai Lu / Sortie : 2015 (Réédition) / 1140 Pages / 16,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Juin 1767. Afin de vibrer pleinement à l’unisson de leur profond amour, Jamie et Claire voguent vers la Caroline du Nord. Restée seule dans un XXe siècle sans saveur, Brianna, leur fille, n’a qu’une hâte : percer le secret de sa naissance, pénétrer dans ce « cercle des fées » qui peut lui ouvrir les portes du passé comme l’anéantir à jamais, et agir sur le destin qui réserve à ses parents une mort atroce. Pour qu’enfin, dans la paix, tous les Frazer répondent d’une seule voix à l’appel de leur clan.

« Tu es mon courage, Sassenach, et je suis ta conscience. Tu es mon cœur… et je suis ta compassion. Aucun de nous ne serait complet sans l’autre. Tu ne le sais donc toujours pas ? »

MON AVIS

Bon. je sais qu’à force, ce n’est plus un secret pour personne ! Je suis complètement en amour ! Et c’est incoyable comme cet amour pour cette histoire augmente à chaque tome ! Ce quatrième tome de la saga est absolument parfait ! On y retrouve Claire et Jamie, et quelques années ont passé. Et c’est toujours aussi bien amené, aussi bien écrit et aussi addictif !

Ce tome est encore une fois parfait ! Et en plus, on y voit beaucoup plus Brianna et Roger ! Et je les aime tellement ! Ils sont au coeur de ce tome, au coeur de l’histoire. Et c’est incroyable tout ce qui se passe avec eux. L’évolution de Brianna est formidable ! Elle est devenue une vraie femme, et prend ses propres décisions. Ne se laisse pas faire. Un véritable mélange de Jamie et Claire, et c’est vraiment beau à voir. Je ne vais pas raconter ce qu’ils font, parce-que se serait un vrai spoiler ! Mais, les voir tous les deux ensemble, et tenter, comme Claire et Jamie, de changer le cours de l’histoire (pour une autre raison cette fois-ci), et bien j’adore ! Un moment tant attendu est enfin arrivé, et oh mon Dieu, c’était parfait ! J’en ai pleuré (comme d’habitude avec cette saga). Et j’aime toujours autant le personnage de Fergus .

Sachez que c’est pareil pour la série. Je pleure à chaque épisode. Et spécialement pour cette saison 3 qui est actuellement en cours. Ce sont des épisodes extrêmement attendus !  J’ai hâte d’être lundi pour voir THE épisode ! Et même si je sais ce qu’il se passe avec les romans, je pleure ! C’est inévitable haha ! Oh, et je vous parlerai prochainement de la convention The Land Con qui a eu lieu les 7 et 8 Octobre dernier, et c’était juste magique !

Bref, plus j’avance, plus je suis accro ! Je viens de m’acheter le Tome 5 et j’ai hâte de pouvoir me plonger à nouveau dans cet univers que j’aime tant !

IMG_6371IMG_6957IMG_7075

Cliquez sur les images pour voir mes chroniques des tomes précédents.

Alexandra

Contemporain, Coups de Coeur, Littérature Anglophone

« The Dress » – Sophie Nicholls (2011)

IMG_7528
Editions : Préludes / Sortie : 2017 / 352 Pages / 15,90€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Par un matin d’hiver, Fabbia Moreno et sa fille Ella arrivent dans la petite ville de York. Fabbia veut essayer de fuir les fantômes du passé en ouvrant un magasin de vêtements vintage : une boutique de rêve, comme les femmes de York n’en ont encore jamais vu. Car la flamboyante Fabbia possède un don pour dénicher la robe idéale et l’adapter à chaque cliente. Bientôt, derrière la vitrine du magasin, les destins s’entremêlent, les identités se révèlent et les amours s’épanouissent… mais aussi la méfiance et la jalousie. L’exubérance de Fabbia dérange, et la jeune Ella, à la peau cuivrée, est une adolescente bien mystérieuse. Parviendront-elles à s’intégrer dans la communauté ? Quel sombre secret cache Fabbia derrière ses robes rouges et son accent chantant ? Sa fille elle-même sait-elle tout du passé des siens ?

« Elles traversèrent un labyrinthe de corridors, aux murs couverts de peintures et de portraits, aux tables d’acajou ornées de vases en porcelaine et de petites boîtes en argent. »

MON AVIS

Un de mes gros coups de coeur de cette rentrée littéraire 2017. C’est vrai aussi que c’est assez rare que je sois déçue par un livre de cette maison d’édition (voir article correspondant). Et celui-ci ne fait pas exception à la règle. Il est parfait pour les vacances (je l’ai lu au mois d’août pendant mes vacances d’été). C’est une belle histoire, pleine de poésie. On y parle de famille, d’amitié, d’amour, de femmes, et de robes. De plus, la couverture va parfaitement avec l’histoire, et je l’a trouve absolument magnifique.

Dans ce roman, on rencontre une jeune fille, Ella, ainsi que sa maman, Fabia (j’adore les prénoms au fait). J’aime énormément le personnage de Fabia : maman toujours là pour sa fille, femme extravagante qui vit dans son petit monde, empli de vintage et de rêves. Cette fameuse Fabia a un don : elle trouve toujours LA robe idéale pour n’importe quelle femme. Et à côté de cela, Ella va découvrir au fur et à mesure de l’histoire, un secret sur le passé de sa maman, un secret qui l’a touche elle aussi. C’est une belle histoire, où se mêlent aussi donc secrets, famille, passé et intégration.

Si vous aimez les secrets de famille, les robes, et les jolies histoires, ne tardez plus ! Lancez-vous sans plus attendre dans Une Robe Couleur de Vent !

Alexandra