Aventure, Coups de Coeur, Ecosse, Fantastique, Historique, Littérature Anglophone, Romance

« Outlander : Book 4 : Drums of Autumn » – Diana Gabaldon (1996)

IMG_7529
Editions : J’ai Lu / Sortie : 2015 (Réédition) / 1140 Pages / 16,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Juin 1767. Afin de vibrer pleinement à l’unisson de leur profond amour, Jamie et Claire voguent vers la Caroline du Nord. Restée seule dans un XXe siècle sans saveur, Brianna, leur fille, n’a qu’une hâte : percer le secret de sa naissance, pénétrer dans ce « cercle des fées » qui peut lui ouvrir les portes du passé comme l’anéantir à jamais, et agir sur le destin qui réserve à ses parents une mort atroce. Pour qu’enfin, dans la paix, tous les Frazer répondent d’une seule voix à l’appel de leur clan.

« Tu es mon courage, Sassenach, et je suis ta conscience. Tu es mon cœur… et je suis ta compassion. Aucun de nous ne serait complet sans l’autre. Tu ne le sais donc toujours pas ? »

MON AVIS

Bon. je sais qu’à force, ce n’est plus un secret pour personne ! Je suis complètement en amour ! Et c’est incoyable comme cet amour pour cette histoire augmente à chaque tome ! Ce quatrième tome de la saga est absolument parfait ! On y retrouve Claire et Jamie, et quelques années ont passé. Et c’est toujours aussi bien amené, aussi bien écrit et aussi addictif !

Ce tome est encore une fois parfait ! Et en plus, on y voit beaucoup plus Brianna et Roger ! Et je les aime tellement ! Ils sont au coeur de ce tome, au coeur de l’histoire. Et c’est incroyable tout ce qui se passe avec eux. L’évolution de Brianna est formidable ! Elle est devenue une vraie femme, et prend ses propres décisions. Ne se laisse pas faire. Un véritable mélange de Jamie et Claire, et c’est vraiment beau à voir. Je ne vais pas raconter ce qu’ils font, parce-que se serait un vrai spoiler ! Mais, les voir tous les deux ensemble, et tenter, comme Claire et Jamie, de changer le cours de l’histoire (pour une autre raison cette fois-ci), et bien j’adore ! Un moment tant attendu est enfin arrivé, et oh mon Dieu, c’était parfait ! J’en ai pleuré (comme d’habitude avec cette saga). Et j’aime toujours autant le personnage de Fergus .

Sachez que c’est pareil pour la série. Je pleure à chaque épisode. Et spécialement pour cette saison 3 qui est actuellement en cours. Ce sont des épisodes extrêmement attendus !  J’ai hâte d’être lundi pour voir THE épisode ! Et même si je sais ce qu’il se passe avec les romans, je pleure ! C’est inévitable haha ! Oh, et je vous parlerai prochainement de la convention The Land Con qui a eu lieu les 7 et 8 Octobre dernier, et c’était juste magique !

Bref, plus j’avance, plus je suis accro ! Je viens de m’acheter le Tome 5 et j’ai hâte de pouvoir me plonger à nouveau dans cet univers que j’aime tant !

IMG_6371IMG_6957IMG_7075

Cliquez sur les images pour voir mes chroniques des tomes précédents.

Alexandra

Publicités
Classique, Coups de Coeur, Historique, Littérature Anglophone, Témoignage

« Angela’s Ashes » – Frank McCourt (1996)

IMG_6421
Editions : Pocket / Sortie : 1996 / 537 Pages / 8,20€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Franck McCourt est né à Brooklyn en pleine Dépression, de parents irlandais récemment immigrés : sa mère, Angela, vient du Sud, et son farouche patriote de père, Malachy, du Nord. Leur première rencontre, un « tremblé de genoux« , annonce une longue série de grossesses pour Angela. Mais il n’y a pas d’argent pour nourrir les enfants, et les rares fois où Malachy travaille, il boit son salaire aussitôt après. Quand meurt la petite soeur de Franck, Angela et Malachy, accablés de chagrin, décident de retourner en Irlande. Mais les ruelles crasseuses et humides de Limerick font rétrospectivement paraître Brooklyn comme une sorte de paradis. Avec des pièces de pneus de bicyclette clouées à ses chaussures en guise de semelles, une tête de cochon pour le repas de Noël et du charbon ramassé sur le bas-côté des routes pour allumer le feu du foyer, Franck supporte la plus misérable des enfances, mais survit pour raconter son histoire avec exhubérance et, chose remarquable, sans la moindre rancune. Superbement écrit, Les Cendres d’Angela a été salué comme un véritable phénomène littéraire.

« Quand je revois mon enfance, le seul fait d’avoir survécu m’étonne. Ce fut, bien sûr, une enfance misérable: l’enfance heureuse vaut rarement qu’on s’y arrête. Pire que l’enfance misérable ordinaire est l’enfance misérable en Irlande. Et pire encore est l’enfance misérable en Irlande catholique. Partout les gens se vantent et se plaignent des tourments de leurs jeunes années, mais rien ne peux se comparer à la version Irlandaise : La pauvreté, le père alcoolique, bavard et fainéant, la mère pieuse et résignée, qui gémit près du feu; les prêtres pompeux, les maîtres d’école tyranniques, les Anglais et les horreurs qu’ils nous ont infligées durant huit cent longues années. »

MON AVIS

J’avais tout d’abord vu le film qui porte le même nom (film d’ailleurs avec Robert Carlyle et oui encore et toujours lui haha). Et j’avais été très émue par cette histoire. Du coup je voulais absolument me mettre aux livres de l’auteur, qui raconte sa propre enfance en Irlande. Une enfance dans la pauvreté et la misère. Tout ce qu’a vécue sa famille ! C’est juste atroce ! Les maladies, les pertes d’enfants, le manque d’argent, de nourriture… C’est tellement triste !

Et l’auteur n’épargne absolument rien de ce qu’il a pu vivre dans son enfance. Il nous parle de sa mère (qui est au coeur de cette histoire), sa pauvre mère qui voit disparaitre ses enfants, qui doit supporter les maladies, qui a parfois du mal à se remettre d’une perte, qui doit aussi supporter son mari alcoolique, qui perd toujours son travail, jusqu’au jour où celui-ci trouve du travail en Angleterre et ne reviendra plus. Il nous parle de ses frères et soeurs, de ceux qu’il a perdu, et de leurs péripéties dans les rues de leur petite ville, Limerick.

C’est une lecture extrêmement émouvante, qui nous fait penser la vie autrement. Que beaucoup de personnes se plaignent pour un rien. Alors que d’autres, au contraire, n’ont rien, et vivent avec. Lecture d’autant plus poignante que l’auteur nous raconte son enfance à travers ses yeux d’enfant. Il nous raconte tout ce qu’il pensait à cette époque, parfois avec une telle innoncence que c’est très mignon. Avec tout ce qu’il a vécu, il arrive tout de même à nous parler d’espoir et de réussite. Après tout, il voulait partir en Amérique. Il a réussi, et est par la suite devenu professeur, puis écrivain. L’écriture est tellement fluide et belle, que je ne voulais plus lacher le livre

J’aimerai beaucoup lire la suite, Une enfance irlandaise : Tome 2 : C’est comment l’Amérique ? Malheureusement je ne le trouve pour l’instant nul part. Quant au troisième tome, c’est pareil haha. J’espère un jour mettre la main dessus. Une très jolie lecture en tout cas !

Alexandra

BD / Comics, Classique, Coups de Coeur

« Preacher : Book 3 » – Garth Ennis & Steve Dillon (1996)

IMG_5913
Editions : Urban Comics (Vertigo Essentiels) / Sortie : 2016 (Date de l’intégrale) / 392 Pages / 28,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Parmi les personnages qui peuplent le quotidien de Jesse Custer, il en est deux des plus énigmatiques : le Saint des Tueurs et Cassidy. Des grands espaces de l’Ouest américain aux tréfonds de l’Enfer, le premier, ancien combattant de la guerre de Sécession, talonne le révérend sans pour autant révéler ses véritables motivations. À des kilomètres de là, le second, vampire irlandais depuis 1916, pose ses valises à la Nouvelle Orléans et croise, pour la première fois en soixante-quinze ans, la route d’un homme de son espèce, Eccarius.

IMG_6316
Preacher (1996)

MON AVIS

Je confirme donc ce que je disais dans l’article juste en dessous. Cette série s’améliore à chaque fois ! Je suis tellement contente de ces rééditions en intégrale ! Ils sont supers ! Dans ce 3e volet nous avons l’histoire complète du Saint des Tueurs. on apprend comment et pourquoi il est devenu ainsi. Ce qu’il cherche à venger. Et pourquoi il en a après Jesse Custer. Mais c’est aussi le retour du personnage d’Arseface ! Et sa tête si… étrange haha. Les retrouvailles sont énormes ! J’ai adoré ! Mais c’est aussi l’arrivée de nouveaux personnages encore une fois. Cassidy est toujours aussi fun ! Qu’est-ce que je peux aimer ce personnage ! Et on découvre que d’autres personnes sont comme lui. Mais n’ont pas du tout les mêmes mentalités. La relation entre le trio s’échauffe parfois : des mensonges, des vérités, des points sur les « i »… Je me suis tellement attachée à eux. J’ai hâte de les lire le prochain tome (qui m’attend déjà gentiment sur ma table de chevet). Oh et ce qu’il y a de bien aussi dans ces rééditions, c’est qu’ils ont intégré les couriers des lecteurs. Et je ne me lasse pas de les lire. C’est génial ! En tout cas, c’est pour l’instant le tome que j’ai préféré !

Vous pouvez relire ma chronique du Tome 1 ICI et du Tome 2 ICI !

Alexandra

BD / Comics, Classique, Coups de Coeur

« Preacher : Book 2 » – Garth Ennis & Steve Dillon (1996)

IMG_5912
Editions : Urban Comics (Vertigo Essentiels) / Sortie : 2015 (Date de l’intégrale) / 424 Pages / 28,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Le voyage épique du révérend Jesse Custer et de ses acolytes se poursuit, des belles demeures de San Francisco au coeur des Alpes françaises ; sans oublier, bien sûr, quelques passages obligés dans les bars poisseux de la Grosse Pomme. La route vers le Dieu fugitif est longue et pavée d’embûches, les mauvaises surprises se succèdent, et parmi elles, le kidnapping du cinglant Cassidy par le Graal ne simplifie en rien la progression du groupe. (Contient Preacher #13-26).

IMG_6315
Preacher (1996)

MON AVIS

C’est dingue comme cette série s’améliore au fur et à mesure de la lecture !! Je ne remercierais jamais assez les deux créateurs (que j’admire beaucoup) pour cette histoire ! Je suis complètement fan ! Ce deuxième tome est exceptionnel ! La relation entre Jesse et Tulip prend de plus en plus d’importance, on en sait toujours d’avantage. La relation est complexe et c’est ce qu’il me plait. Quant à a Cassidy ! Que dire de lui ? C’est clairement le personnage que je préfère (dans la série sur AMC également). Il est parfait ce vampire irlandais. Et dans ce tome il raconte son histoire, on comprend comment il est devenu tel qu’il est, pourquoi et quel est sont parcours depuis tout ce temps ! C’était génial ! Vraiment ! Et la découverte des nouveaux personnages qui vont venir bouleverser tout ce petit monde ! Bon par contre, je n’apprécie pas ce qu’ils ont fait à Cass ! On ne touche pas à Cass les gars ! OK ? Les dessins sont toujours aussi beaux, précis et réalistes ! Je suis fan des comics (ceux qui me connaissent bien le savent haha) et cette saga fait clairement partie de mes favorites ! Lisez-les ! Et regardez la série qui est une tuerie !

Vous pouvez relire ma chronique du Tome 1 ICI !

Vous pouvez relire ma chronique du Tome 3 ICI !

Alexandra

BD / Comics, Coups de Coeur

« Preacher : Book 1 » – Garth Ennis & Steve Dillon (1996)

IMG_0607
Editions : Urban Comics (Vertigo Essentiels) / Sortie : 2015 (Date de l’intégrale) / 352 Pages / 28€ / Note★★★★

L’HistoireAu premier abord, le révérend Jesse Custer ne semble pas différent des autres petits pasteurs de province des États-Unis. Isolé dans une petite ville du Texas, le temps s’y dilue sans agitation, et avec lui, l’ardeur de sa foi. Jusqu’au jour où un terrible accident vient anéantir son église et décimer l’ensemble de ses fidèles. Depuis lors, Jesse développe d’étranges pouvoirs émanant d’une force spirituelle appelée Genesis. En proie au doute et à de multiples interrogations, l’homme se lance alors à la recherche de Dieu et, chemin faisant, croise la route de Tulip, son ex-fiancée, et de Cassidy, un vampire irlandais. Un pèlerinage au coeur de l’Amérique, où le Bien et le Mal ne font qu’un.
Contenu : Preacher #1 à #12.

IMG_0608
Preacher (1996)
IMG_0609
Preacher (1996)

Mon Avis : Je ne connaissais absolument pas. Et puis la série Preacher sur AMC est arrivée. Je me devais de regarder ! Pourquoi ? Dominic Cooper Un acteur que j’aime énormément. Donc je m’y suis mise. Au départ je trouvais ça complètement barré et déjanté. Mais le concept m’a bien plu et j’ai continué. Résultat : j’en suis dingue de cette série ! J’ai sû par la suite que c’était basé sur une série de comics. Alors je m’y suis mise également. La BD est assez trash (âmes sensibles s’abstenir !). Il y a en effet un langage assez cru et arrogant, parfois même blasphématoire. Je pense que ça peut aussi déplaire à certaines personnes (par rapport à Dieu, la drogue et tout le reste). Ce n’est vraiment pas pour tout le monde, soyons clair !

Mais les personnages sont tellement cool ! Jesse Custer a la classe avec son look à la John Wayne (son acteur favoris d’ailleurs haha). Mais le meilleur c’est quand même Cassidy, ce vampire irlandais avec un humour complètement décalé ! Il est génial ! Ce premier intégrale m’a énormément plu. Et j’espère vite pouvoir m’acheter la suite (car oui, ce n’est pas donné). C’est vraiment très original, inventif et déjanté comme il faut ! On ne s’ennuie jamais. La dose d’humour est parfaite. Je vous laisse avec la planche que j’ai préférée :

IMG_0610
Preacher (1996)

Pour lire ou relire ma chronique du Tome 2, c’est par ICI.

Pour lire ou relire ma chronique du Tome 3, c’est par ICI.

Alexandra