Clubs de Lecture, Contemporain, Coups de Coeur, Littérature Anglophone, Polar / Thriller, Science-Fiction

« Behind Her Eyes » – Sarah Pinborough (2017)

IMG_7922
Editions : Préludes / Sortie : 2017 / 448 Pages / 16,90€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

LOUISE
Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.
DAVID
Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante.
ADÈLE
L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise… Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.

David est-il l’homme qu’il prétend être ? Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ? Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?

« Tout le monde a ses secrets, Lou. Tout le monde devrait avoir le droit de garder ses secrets. On ne peux pas tout connaître d’une personne. Ce serait de la folie d’essayer. »

MON AVIS

Ce livre était juste INCROYABLE !! Cela faisait longtemps que je n’avais pas été aussi scotchée par un roman, et surtout par un polar. J’adore tout ce qui est polar psychologique et celui-ci entre clairement dans cette catégorie ! C’était dingue !!! C’est juste un énorme coup de coeur !

On suit tout d’abord Louise, jeune maman divorcée, qui rencontre un soir dans un bar, David. Un baisé échangé, rien de plus, mais elle pense à lui. Le lendemain ? Elle se rend à son travail et se rend compte que son nouveau patron n’est autre que ce David. Que faire ? Quelques jours plus tard, elle fait la rencontre d’Adèle, la femme de David, pour qui elle va avoir une profonde affection. Mais elle se met donc à mentir aux deux. Un trio se forme. Mais Adèle est-elle vraiment celle que l’on croit ? Et Louise dans tout ça ? Des chapitres nous ramènent dans le passé d’Adèle pour découvrir son histoire.

Ce qu’il y a de génial, c’est qu’il y a comme de la science-fiction aussi dans cette histoire. En effet, Louise se rend compte qu’elle est dotée d’un certain don quand elle dort. Mais je n’en dirai pas plus afin de rien dévoiler, car c’est une part très importante de l’histoire !

Mais vraiment mais quelle histoire ! C’est complètement fou ! On ne sait plus qui croire au fil des pages. Au final, il ne faut faire confiance à personne ! Et même quand vous pensez avoir percé le mystère qui règne autour de ces trois individus, vous vous trompez complètement. On ne s’attend vraiment pas à cette fin ! C’est une fin complètement dingue ! J’ai eu du mal à me sortir de cette lecture tellement j’étais impressionnée par la fin ! On ne s’y attend vraiment pas, et c’était génial ! Cela faisait longtemps qu’un livre ne m’avait pas prise à ce point. J’étais à fond dedans, impossible de lacher le livre !! 

Alexandra

Publicités
Aventure, Coups de Coeur, Dystopie, Jeunesse, Science-Fiction

« The Maze Runner » – James Dashner (2009)

IMG_7042
Editions : Pocket Jeunesse / Sortie : 2009 / 408 Pages / 18,50€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d’enfants. Il s’agit d’une ferme située au centre d’un labyrinthe peuplé de monstres d’acier terrifiants. Les ados n’ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu’ils font là. Ils n’ont qu’un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les « coureurs » parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans – des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit. Le risque est grand mais, dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu, il sait qu’il veut être coureur et résoudre l’énigme du labyrinthe.

« Le monde parut tournoyer, se fondre en un tourbillon de visages, de couleurs et de lumière. Des émotions contradictoires lui tordaient les entrailles ; il aurait voulu hurler, pleurer et vomir tout à la fois. Les garçons s’étaient tus. Quelqu’un prit la parole : « Content de te voir, tocard. Bienvenue au Bloc. » Thomas n’oublierait jamais ces mots. »

MON AVIS

Je l’ai lu il y a maintenant longtemps, mais avec la sortie du dernier tome (que j’ai adoré !!), je voulais vous refaire des articles sur les tomes précédents.

Je l’ai dévoré ! En une après-midi je l’avait fini ! Quel livre ! Quelle histoire ! Il entre désormais dans la liste de mes sagas favorites que je relirai avec un très grand plaisir. J’ai voulu le lire  avant d’aller voir le film. L’auteur a une grande imagination, j’adore ! Il a un style que j’apprécie et l’histoire est particulièrement intéressante. On s’attache énormément à tous ces personnages. On a très vite peur pour eux, peur de ce qui va se passer dans les pages suivantes. Je ne pouvais vraiment plus m’arrêter. Je voulais absolument savoir la suite à chaque fin de chapitre. On est toujours tenu en haleine. Plus les chapitres défilent, plus le labyrinthe en lui-même devient mystérieux. On ne comprend pas pourquoi ces jeunes garçons sont enfermés ici. D’où ils sortent ? Comment sont-ils arrivés ici ? Et puis certains passages sont assez effrayants ! Notamment avec les Griffeurs, ces monstres mécaniques qui font vraiment froid dans le dos !

J’ai un gros coup de cœur pour Thomas, Newt et Chuck !  Mais Newt est tout de même mon favoris ! Pour ceux qui aiment les romans d’aventure, de science-fiction, ou les dystopies en général, ce livre est fait pour vous. Surprenant et haletant ! Beaucoup de questions restent pour le moment sans réponses. Le mystère reste entier. Très original ! Une dystopie incroyable ! Saurez-vous sortir du Labyrinthe ?

Pour lire ou relire ma chronique du Tome 2, c’est par ICI.

Pour lire ou relire ma chronique du Tome 3, c’est par ICI.

Pour lire ou relire ma chronique du Tome 4, c’est par ICI.

Pour lire ou relire ma chronique du Tome 5, c’est par ICI.

Alexandra

Aventure, Classique, Littérature Anglophone, Science-Fiction

« Watership Down » – Richard Adams (1972)

img_3873
Editions : Monsieur Toussaint Louverture / Sortie : 2016 (nouvelle réédition) / 544 Pages / 21,90€ / Note★★★★★

L’Histoire

Cessant d’être les Jeannot de notre enfance et le gibier des Raboliot, voici que les lapins deviennent pour la première fois les héros d’une épopée. Ce récit a la simplicité des grands mythes. Comme eux, il est tissé de symboles : le sang versé, l’herbe rase et l’herbe haute. L‘oiseau noir et l’oiseau blanc, le grand chien qui vous pourchasse et qui vous sauve sans le savoir, l’eau qui noie ou qui vous porte, la « grande eau » que les lapins n’ont jamais vue et dont ils rêvent, et enfin ces innombrables petites fleurs des champs, avec lesquelles ils entretiennent une amitié complice et gourmande, incarnations fugaces du temps qui passe et de la Mort, leur éternelle compagne. Fable ? Œuvre de moraliste ? Livre de sagesse ? Richard Adams a simplement raconté une histoire – mais en lui prêtant une telle fraîcheur, une telle poésie et tant de mystérieux échos que nous croyons reconnaître une odyssée venue du fond des siècles. A nous de l’interpréter à notre façon, ou mieux de la lire avec des yeux d’enfant.

download

« Le Maître de garenne se faisait appeler Padi-shâ, ce qui veut dire « Sire Sorbier ». Je ne sais pourquoi, on disait « le » Padi-shâ, peut-être parce qu’il n’y avait qu’un seul sorbier des oiseleurs aux abords de la garenne. Il devait son rang non seulement à la vigueur dont il avait été doué dans ses jeunes années, mais aussi à sa pondération, à un caractère réservé qui contrastait fortement avec la nature impulsive dont font preuve la plupart des lapins. »

Mon Avis

J’avais entendu parler de ce livre en cours. Et avec une amie, ce fut une lecture commune (si vous voulez aller faire un tour sur son blog, c’est par ICI). Ce roman est d’une originalité incroyable ! C’est la première fois que je lis une histoire dont les personnages principaux sont des animaux. Ici, ce sont des lapins. Et c’est incroyable comme on s’y attache à ces petits lapins ! A la fin du roman, j’étais triste de devoir les quitter. Je voulais que l’histoire continue encore et encore (alors que c’est déjà un gros pavé). Généralement quand ça fait ça, c’est bon signe haha ! C’est une aventure incroyable, une belle épopée ! Et puis c’est sympas de voir comment les lapins vivent, comment ils font pour survivre de jour en jour. On veut savoir ce qu’ils vont faire dans telle ou telle situation. C’est un roman pour petits et grands. C’est à la fois un roman d’aventure mais aussi un peu science-fiction je dirais. C’est absolument palpitant ! C’est un peu comme Walking Dead, mais avec des lapins. Ils sont livrés à eux-mêmes, dans une nature hostile, avec des ennemis. Si le début est peut-être un peu long, quand l’histoire démarre vraiment, c’est tout simplement impossible de le lacher ! Il se dévore !

014

Alexandra

Polar / Thriller, Science-Fiction

« Lucifer Box : Book 1: A Bit of Fluff / The Vesuvius Club » -Mark Gatiss (2015)

IMG_2133
Editions : Bragelonne / Sortie : 2015 / 264 Pages / 25,00€ / Note★★★★★

L’Histoire« Imaginez Oscar Wilde installé dans une chaise longue avec, dans une main, une cigarette hors de prix, et dans l’autre, « Le Club Vesuvius », plié de rire à la lecture de ce petit chef-d’oeuvre. Tout est dit. » The Times Literary Supplement. « Impossible d’imaginer un début littéraire plus délicieux, plus décadent, plus macabre, plus inventif et plus hilarant que celui-ci. J’en redemande ! » Stephen FryLucifer Box : portraitiste de talent, dandy, bel esprit, mauvais garçon… et le plus irrésistible des agents secrets de Sa Majesté. Lorsque les meilleurs scientifiques du royaume sont mystérieusement assassinés, Lucifer se lance dans une enquête trépidante, des clubs de gentlemen londoniens aux bas-fonds volcaniques de Naples, tout en déterminant la façon la plus seyante de porter un œillet blanc à sa boutonnière.  Une immersion étourdissante dans les arcanes d’un ordre occulte aux pratiques décadentes – et de ses secrets les plus sulfureux.

« Je m’appelle Lucifer Box, mais ça, vous le savez sûrement. Que ces quelques lignes griffonnées à la hâte finissent par constituer la base de mes mémoires ou qu’elles finissent emballées dans une toile cirée au fond du réservoir d’une chasse d’eau et ne soient découvertes que longtemps après ma triste fin, je ne doute pas que lorsque vous lirez ce récit, je bénéficierai déjà d’une renommée incontournable. »

Mon Avis : J’ai bien aimé cette histoire ! On a l’impression de trouver un autre détective comme Sherlock Holmes, avec son caractère propre, ses manières et ses pensées parfois extravagantes ! J’ai beaucoup aimé ce personnage, il est attachant. De plus, l’écriture est simple, et sans prise de tête. Et parfois drôle. Et je voulais absolument le lire, puisque l’auteur n’est autre que Mark Gatiss, alias Mycroft Holmes dans la série Sherlock ! Série que je chérie particulièrement ! Et cet acteur a beaucoup de talent ! Mais ce n’est malheureusement pas un coup de coeur, j’ai mis pas mal de temps pour le lire. Le début est en effet assez long à démarrer. Mais une fois l’enquête réellement lancée, on suit Lucifer dans une aventure incroyable ! Toujours avec élégance évidemment ! Par contre la couverture et les illustrations à l’intérieur son juste magnifiques, je suis complètement fan ! Je me procurerais la suite, parce-que je veux quand même savoir ce qui va advenir de ce Lucifer Box ! Un bon roman de Science-Fiction ! Sur la photo, pour accompagner le livre, il s’agit de ma montre gousset des éditions Bragelonne que j’avais gagné sur le Twitter de la Fnac ! Elle est tellement belle !

Alexandra

Classique, Coups de Coeur, Science-Fiction

« The Martian » – Andy Weir (2011)

IMG_0549
Editions : Bragelonne / Sortie : 2011 / 404 Pages / 20€ / Note★★★★★

L’Histoire : Mark Watney est l’un des premiers humains à poser le pied sur Mars. Il pourrait bien être le premier à y mourir. Lorsqu’une tempête de sable mortelle force ses coéquipiers à évacuer la planète, Mark se retrouve seul et sans ressources, irrémédiablement coupé de toute communication avec la Terre. Pourtant Mark n’est pas prêt à baisser les bras. Ingénieux,habile de ses mains et terriblement têtu, il affronte un par un des problèmes en apparence insurmontables. Isolé et aux abois, parviendra-t-il à défier le sort ? Le compte à rebours a déjà commencé…

« Je boirai autant que nécessaire, et je me débarrasserai de mes déchets sur la surface martienne. Ouais, tu as bien compris, Mars, je vais te pisser et te chier dessus. Ça t’apprendra à vouloir me zigouiller. »

Mon Avis : Certainement ma plus belle lecture de l’année 2015 ! Mais quelle merveille ! Ce livre est tout simplement incroyable!! Je suis méga fan ! Andy Weir a une écriture juste et parfaite. Je suis fan du personnage de Mark Watney, qui est certainement devenu l’un des personnages que je préfère ! J’adore son caractère, il est formidable. Il est seul sur cette planète et arrive à nous faire rire de sa situation. Il trouve des solutions à tout. Il nous parle à nous lecteurs, et j’ai trouvé ce concept très réussi. J’avais tellement hâte de savoir la fin que les pages ont défilées sans même que je m’en rende compte. Un livre que je relirais encore et encore avec beaucoup de plaisir ! Palpitant ! Lisez-le !

Alexandra