Contemporain, Historique, Littérature Française

« Le Secret de l’Empereur » – Amélie De Bourbon Parme (2015)

le-secret-de-l-empereur-653664
Editions : Gallimard / Sortie : 2015 / 320 Pages / 20,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

En 1555, l’Empereur Charles Quint annonce aux dignitaires des Pays-Bas qu’il abandonne le pouvoir et qu’il transmet sa couronne à son fils Philippe, pour rejoindre le monastère de Yuste, au fin fond de l’Estrémadure. Déçu par un idéal impossible à réaliser, épuisé par des voyages incessants à travers ses royaumes, il se retire du monde pour se consacrer à sa dernière passion, digne d’un prince de la Renaissance : les instruments de mesure du temps. Ce roman est le récit de son renoncement, un acte exceptionnel dans l’Histoire, qui frappe ses contemporains autant qu’il résonne par son étrange modernité. C’est aussi l’histoire de son règne et de son obsession pour une horloge mystérieuse, dont le fonctionnement et la finalité, soudain, lui échappent. Aucun des maîtres horlogers qui l’entourent ne peut percer le secret de cet incroyable mécanisme. Après avoir étendu son Empire de l’Europe aux Amériques, parviendra-t-il à percer l’insondable mystère du temps? Pourquoi l’homme le plus puissant d’Occident, empereur du Saint Empire romain germanique, qui s’est opposé de toutes ses forces à la montée de l’Empire ottoman musulman, décide-t-il de quitter le monde ?

MON AVIS

Voici un tout nouvel article pour le challenge de Piko Books pour la #RLN2017 (voir article en question). Il s’agit d’évoquer un coup de coeur d’une ancienne Rentrée Littéraire. J’ai donc choisi Le Secret de l’Empereur de Amélie De Bourbon Parme, qui était sorti lors de la rentrée littéraire de 2015. Ce fut ma toute première année en librairie, et donc l’un de mes premiers coups de coeur !

Moi qui sortait tout juste d’une licence d’histoire, ce roman ne pouvait que me plaire. On est ici sous Charles Quint, dans son intimité. Et il y a cette mystérieuse horloge dont on tente de percer le secret tout au long du livre. J’ai tout simplement adoré cette lecture.

Que peut bien signifier cette horloge ? Que renferme-t-elle ? Un danger, une prédiction ? On y voit également les relations difficiles entre Charles Quint et son fils Philippe. Mais surtout son amour pour les horloges, pour les appareils permettant de mesurer le temps qui passe. Il voit ressurgir « les vieilles horloges du passé« . Toute cette passion est son héritage. Mais son fils en voudra-t-il ? Du génie ! Plongez dans l’intimité de l’Empereur Charles Quint, et découvrez l’histoire d’une mystérieuse horloge.

Alexandra

Publicités
Contemporain, Contes, Coups de Coeur, Littérature Française, Poésie, Romance

« Le plus petit baiser jamais recensé » – Mathias Malzieu (2013)

IMG_7069
Editions : Flammarion / Sortie : 2013 / 158 Pages / 17,50€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

L’histoire d’amour entre une fille qui disparaît quand on l’embrasse et un inventeur dépressif. Alors qu’ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise. Aidé d’un détective à la retraite et d’un perroquet hors du commun, l’inventeur part à sa recherche.

« Dehors, il neigeait. En quelques heures, les floconfettis avaient recouvert le quartier. Le cirque d’hiver ressemblait à un gigantesque donut saupoudré de sucre glace et les bruits de pas s’assourdissaient sur les trottoirs. Les affichettes que je collais tous les jours sur les murs du quartier se changeaient en tartines de coton ou disparaissaient. l’enseigne électrique de la pharmacie palpitait à peine sous l’épaisse couche de givre. »

MON AVIS

Je suis une grande admiratrice de Mathias Malzieu. Chanteur et écrivain, c’est quelqu’un que j’admire énormément, pour son univers, sa plume si poétique, ses chansons aux paroles si uniques ! J’ai eu la chance de le rencontrer au salon du livre de Paris en 2016, et c’est quelqu’un de profondément gentil et humain. Et tout cela se ressent dans ses romans. Mon favoris reste La Mécanique du Coeur (que je vais très certainement relire au moment de Noël).

Mais celui-ci était vraiment tout aussi beau. Je l’ai avalé tellement vite ! Les chapitre défilent, les mots sont magiques. l’histoire est toute mignonne. Son univers est incroyable, et me touche énormément dans mon petit coeur. J’ai lu celui-ci dans le métro, et j’avais le sourire jusqu’aux oreilles. Les autres devaient se demander ce qui se passait ! Mais vraiment, cette lecture m’a fait énormément de bien. Je me sens chez moi dans son monde. Les personnages sont attachants, particuliers, et uniques ! C’est un véritable délice !

Il y a des petits éléments que je retiens de ce roman, comme les chocolats qui permettent d’embrasser cette fameuse fille invisible. Le perroquet si particulier. Les références à Star Wars (car Mathias Malzieu est un grand fan ! Et moi aussi d’ailleurs haha). On retrouve son monde à lui aussi à travers le skateboard. Il en parle autant dans ses livres que dans ses chansons. Bref j’accroche tout le temps. Et j’adore m’évader avec ses livres et ses musiques. Lisez-le, c’est plein de douceur, de chocolats et de paillettes !

Alexandra

Contemporain, Coups de Coeur, Jeunesse, Littérature Française

« L’Aube sera Grandiose » – Anne-Laure Bondoux (2017)

IMG_6979
Editions : Gallimard jeunesse / Sortie : 2017 / 296 Pages / 14,90€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Titania emmène sa fille, Nine, seize ans, dans une mystérieuse cabane au bord d’un lac. Il est temps pour elle de lui dévoiler des événements de sa vie qu’elle lui a cachés jusqu’alors. Nine écoute, suspendue aux paroles de sa mère. Flash-back, anecdotes, personnages flamboyants, récits en eaux troubles, souvenirs souvent drôles et parfois tragiques, bouleversants, fascinants secrets… Peu à peu jaillit un étonnant roman familial, qui va prendre, pour Nine, un nouveau tour au matin.

MON AVIS

Je l’ai tout simplement dévorée ! Il faisait partie de ma pile à lire pour la Rentrée Littéraire du Net (voir mon article sur la #RLN2017) et vraiment, c’est un gros coup de coeur ! C’est un très joli récit, poétique et émouvant, entre une maman et sa fille. C’est le premier livre que je lis de cette auteure, et je pense me pencher un peu plus sur ses autres romans du coup. Car j’aime énormément sa plume.

C’est une très jolie histoire. On est embarqué avec Titania et sa fille, pendant toute une nuit, où l’histoire va de révélations en révélations. On remonte jusqu’à l’enfance de Titania, et puis au fur et à mesure, on avance dans le temps jusqu’à découvrir toute sa vie, tout ce qu’elle a vécue, ses mensonges, ses révélations, et bien entendu les réactions de sa fille à chaque entracte. Et c’est bouleversant. Comment réagir face à cette maman qui a menti toute sa vie à sa fille ? Et surtout, pourquoi ? Pourquoi tout révéler d’un coup ? Pendant toute une nuit ? Et justement cette nuit-là ? C’est vraiment très prenant !

C’est donc un joli voyage à travers le temps. une jolie saga familiale. Par contre, pour moi, ce n’est pas un roman à classer pour la jeunesse, mais plutôt pour les ados. A partir de 13-14 ans je dirai. Vraiment, si vous avez l’occasion, lisez-le, c’est une merveille. Je me suis beaucoup attachée à tous ces différents personnages de l’histoire. Chaque personnage a son caractère, sa façon de vivre et de réagir, face à tout ce qui c’est passé. Bref, j’ai adoré !

Alexandra

Contemporain, Coups de Coeur, Littérature Française

« Le Jour d’Avant » – Sorj Chalandon (2017)

9782246813804-001-T
Editions : Grasset / Sortie : 2017 / 336 Pages / 20,90€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Suite au décès de son frère Joseph, mineur, à cause d’un coup de grisou survenu à la fosse Saint-Amé à Liévin le 27 décembre 1974, Michel Flavent quitte le nord de la France pour Paris dans l’attente du moment propice pour venger cette mort. Quarante ans après la catastrophe, veuf et sans attache, il rentre au pays pour punir le dernier survivant, un vieux contremaître, et enfin tourner la page.

« Venge-nous de la mine , avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes. »

MON AVIS

Il s’agit du premier livre que j’ai lu pour cette nouvelle rentrée littéraire. Et cet article entre également dans le challenge du #RLN2017 (voir article). Et tout de suite, coup de coeur ! Il faut dire que c’est un auteur que j’aime énormément et donc forcément, j’attendais ce nouveau roman avec tellement d’impatience ! Et je ne suis absolument pas déçu ! Il a une écriture tellement belle, il a toujours les mots justes. Et en même temps, une écriture poétique. Et ce roman change un petit peu des autres. Le côté historique est parfait !

On s’attache vraiment très vite au personnage principal, qui nous parle à nous lecteurs. Il vit une tragédie. il perd son frère dans un accident de mine. Cette histoire m’a donné envie de me renseigner sur cette catastrophe, qui a eu lieu le 27 décembre 1974 à Lievin, et qui a causé la mort de 42 mineurs. Il s’agit donc d’un hommage à ses victimes, aux travers de personnages inventés, et qui pourtant, ont l’air si réels !

On suit ce personnage complètement désemparé par tout ce qu’il a vécu, pour au final apprendre quelque chose à laquelle on ne s’attendait absolument pas ! C’est habilement mené ! Et j’aime bien le petit hommage aussi à Steve McQueen et à son personnage de Michael Delaney dans le film Le Mans, sorti en 1971. Cet auteur est vraiment épattant, et je le conseil à tout le monde ! Le Quatrème Mur et Profession du Père sont géniaux !

Alexandra

Contemporain, Coups de Coeur, Jeunesse, Littérature Anglophone, Romance

« The Fault in Our Stars » – John Green (2013)

IMG_6373
Editions : Nathan / Sortie : 2016 / 327 Pages / 16,95€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

« – Je suis amoureux de toi, a-t-il dit doucement.- Augustus !- Vraiment, a-t-il répondu. Il me fixait, et je pouvais voir que les coins de ses yeux se plissaient. Je suis amoureux de toi, et je n’ai aucunement l’envie de le nier et de m’épargner le plaisir de dire des choses vraies. Je suis amoureux de toi, et je sais que l’amour est juste un cri dans le vide, et que l’oubli est inévitable, et que nous sommes tous condamnés, et qu’un jour viendra où tout notre travail sera réduit à de la poussière, et je sais que le soleil va avaler la seule planète que nous aurons jamais, et je suis amoureux de toi. »

MON AVIS

Il y a des fois comme ça, où un livre vous marque, laisse une trace en vous. C’est le cas ici. J’ai lu le livre d’une seule traite, et je n’arrivais pas à m’arrêter de lire. Cette histoire ne nous laisse pas indifférent. Une fois le livre lu et une fois avoir bien pleuré, on en sort différent. John Green a une manière d’évoquer la vie et la mort qui est certes peu commune, mais tellement belle et emplie de réalité. J’aimerais mettre ce livre entre les mains des gens qui se plaignent sans arrêt pour des broutilles. Peut-être que ça leur ferait ouvrir les yeux ? Je n’en sais rien. Profitez de la vie ! C’est clairement le message de ce roman. Ce livre donne envie de vivre ! Entre amour, amitié et humour. vraiment très beau. préparez les mouchoirs !

Alexandra

Contemporain, Littérature Française, Récits / Essais, Témoignage

« Comment construire une cathédrale ? » – Mark Greene (2016)

IMG_5911
Editions : Plein Jour (Les Invraisemblables) / Sortie : 2016 / 94 Pages / 12,00€ / Note★★★★

L’HISTOIRE

« Je m’aperçois, à ce moment-là, qu’il n’a presque plus de dents. C’est ainsi : il n’a presque plus de dents, et il s’en porte à merveille… Il est comme ça, Justo : il construit une cathédrale, excusez du peu, quand d’autres se font faire des implants ! Tout de suite, j’ai pensé : je me réjouis qu’il n’ait plus de dents. Je lui en suis reconnaissant… Il n’est pas important d’avoir de belles dents… On ne doit pas s’en faire, pour ses propres dents. Ce qui compte, c’est la vérité. » L’histoire de Justo Gallego qui, depuis plus de cinquante ans, construit, seul, une cathédrale dans la banlieue de Madrid. Quand un romancier rencontre un héros de l’acte absurde, Don Quichotte s’incarne soudain, et le roman devient réalité.

« Il faut, dit-il, revenir à plus d’austérité. La pauvreté est un trésor que nous avons perdu ».

MON AVIS

Ce livre raconte l’histoire de Justo Gallego, un maçon-architecte autodidacte espagnol, qui a aujourd’hui 91 ans, et qui est toujours très actif dans son travail. Ce qui m’a décidé à lire ce livre, c’est le reportage que j’avais vu sur ce monsieur il y a maintenant 3 ans je crois. Je trouve ça vraiment incroyable. Il construit cette cathédrale, tout seul, par ses seuls moyens, depuis maintenant plus de 50 ans ! Un courage et une force incroyable ! Si vous voulez en savoir plus sur cet homme, tapez son nom sur internet, vous trouverez plein d’informations. Il est épatant ! Ce livre est un récit de vie hors du commun. Je l’ai lu très très vite. Et puis, allez voir aussi les photos de cette fameuse cathédrale ! Elle est tellement belle ! C’est incroyable de se dire qu’il l’a construite tout seul, de ses propres mains !! J’adore lire des histoires comme celle-ci ! Pleine de vie !

Alexandra

Contemporain, Coups de Coeur, Féminisme, Littérature Anglophone, Témoignage

« Dear Ijeawele, or a feminist manifesto in fifteen suggestions » – Chimamanda Ngozi Adichie (2017)

IMG_5432
Editions : Gallimard / Sortie : 2017 / 84 Pages / 8,50€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

À une amie qui lui demande quelques conseils pour élever selon les règles de l’art du féminisme la petite fille qu’elle vient de mettre au monde, Chimamanda Ngozi Adichie répond sous la forme d’une missive enjouée, non dénuée d’ironie, qui prend vite la tournure d’un manifeste. L’écrivain nigériane examine les situations concrètes qui se présentent aux parents d’une petite fille et explique comment déjouer les pièges que nous tend le sexisme, à travers des exemples tirés de sa propre expérience. Cette lettre manifeste s’adresse à tous : aux hommes comme aux femmes, aux parents en devenir, à l’enfant qui subsiste en nous et qui s’interroge sur l’éducation qu’il a reçue. Chacun y trouvera les clés d’une ligne de conduite féministe, qui consiste à croire en la pleine égalité des sexes et à l’encourager.

« Parce que tu es une fille » ne sera jamais une bonne raison pour quoi que ce soit. Jamais. »

MON AVIS

Après ma lecture en début d’année du livre de Maya Angelou (voir ma chronique), j’ai tout de suite voulu lire ce livre à sa sortie. Un texte féministe fort ! C’est un texte qui explique le féminisme de manière simple et belle. Les conseils de l’auteure sont très bons, et décrivent bien notre société actuelle. C’est un livre certes très court, mais extrêmement percutant ! C’est depuis le début de l’année que je lis ce genre de livre, et ça me plait de plus en plus. Si vous avez des conseils d’ailleurs, n’hésitez surtout pas !

C’est un essai qui n’a pour but de plonger tout le monde dans ce courant, mais il explique très bien ce qu’est le féminisme. Je pense que c’est tout de même à lire. Certains conseils que donne l’auteure sont le reflet de ce que beaucoup de femmes vivent aujourd’hui.  C’est un essai engagé, que je conseille de lire évidemment. Surtout qu’il se lit très vite. Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est que Chimamanda Ngozi Adichie met les hommes et les femmes sur un même pied d’égalité, et ne va pas forcément chercher à mettre la femme au-dessus. De plus, tous ses conseils sont basés sur des expériences de sa propre vie. C’est une source d’inspiration. Bonne lecture !

Alexandra