« Nous Sommes les Gardiens de la Galaxie » – Collectif (2017)

18952998_1688949441412071_5152802486538708124_n
Editions : Panini (Marvel Anthologie) / Sortie : 2017 / 320 Pages / 22,00€ / Note :  ★★★★★

L’HISTOIRE

Groot a été imaginé à l’époque de Timely Comics, Star-Lord a été créé par Chris Claremont, Rocket Raccoon a vu le jour dans un comic book en noir et blanc… Découvrez toutes les anecdotes sur les Gardiens de la Galaxie au travers d’articles et d’une sélection de récits tirés de leur longue carrière. (Contient les épisodes Tales to Astonish 13, Marvel Super-héroes 18, Marvel Two-in-One 5 & 69, Marvel Presents 3, Rocket Raccoon (1985) 1, Guardians of the Galaxy (1990) 1, Marvel Holiday Special 1993, Warlock & the Infinity Watch 14, Guardians of the Galaxy (2008) 1, Guardians of the Galaxy (2008) 0,1-1, Tomorrows Avengers (I-II), 10 et Annual 1 publiés précédemment dans les albums MARVEL VINTAGE : ROCKET RACCOON, MARVEL CLASSIC : LES GARDIENS DE LA GALAXIE 1969-1977, 1978-1980 et 1990, MARVEL DELUXE : LES GARDIENS DE LA GALAXIE 1 et MARVEL NOW : LES GARDIENS DE LA GALAXIE 1-3, la revues TITANS 182 et 1 inédit).

IMG_5218

IMG_5217
Nous Sommes Les Gardiens de la Galaxie (2017)

MON AVIS

Tout d’abord, je tiens à remercier Stéphanie, car c’est elle qui m’a offert ce comics pour mon anniversaire ! Elle me connait bien, moi et ma passion pour les comics haha ! Merci énormément Steph !

C’était juste génial comme lecture ! Tout d’abord parce-que je suis fan de l’univers Marvel et des Gardiens de la Galaxie. Mais aussi parce-que j’ai appris énormément de choses. J’ignorais vraiment pas mal de choses sur cette histoire des Gardiens. Et cette anthologie retrace vraiment bien l’histoire de leur création jusqu’à aujourd’hui avec la sortie du second volet d eleurs aventures au cinéma.

J’ai donc appris qu’au départ, Groot parlait, que les gardiens n’étaient pas les personnages que nous connaissons aujourd’hui, mais des personnages totalement différents, et pour lesquels j’ai eu un coup de coeur. Même à leur tout début, ils étaient vraiment top ! Ce n’est qu’à partir des années 2007 il me semble que les personnages actuels ont formé leur petit groupe. Et c’est également à partir de cette période que l’humour que nous connaissons (notamment de Peter et Rocket) est apparu dans les comics.

A donc lire d’urgence pour tous les fans, et pour ceux qui voudraient en savoir plus sur le sujet. De plus, les articles sont vraiment bien expliqués, les récits choisis sont géniaux, et la couverture est à tomber ! Je pense que je me prendrais d’autres tomes de la collection « Je suis… ». Ces anthologies sont superbes !!!

Alexandra

« Se questo è un uomo » – Primo Levi (1947)

couv67404363
Editions : Pocket / Sortie : 2003 (Réédition) / 272 Pages / 6,30€ / Note★★★★

L’HISTOIRE

On est volontiers persuadé d’avoir lu beaucoup de choses à propos de l’holocauste, on est convaincu d’en savoir au moins autant. Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l’accumulation, on a envie de crier grâce. C’est que l’on n’a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l’état du malheur. Peu l’on prouvé aussi bien que Levi, qui a l’air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n’est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n’est que futilité.

« C’est curieux comme, d’une manière ou d’une autre, on a toujours l’impression qu’on a de la chance, qu’une circonstance quelconque, un petit rien parfois, nous empêche de nous laisser aller au désespoir et nous permet de vivre. »

MON AVIS

Cela faisait longtemps que je me disais qu’il fallait que je lise ce classique, historique ! Mon frère m’a donc prêté son exemplaire de Primo Levi. Alors je vais commencer par le petit point qui m’a gêné : l’écriture. J’ai eu assez de mal à le lire. C’était très très lent. Mais sinon c’est juste incroyable ! Je pense qu’on ne se rend pas compte de ce que ces gens ont vécu dans ces camps, jusqu’à ce qu’on lise leur témoignage. C’est puissant, et très fort ! Tous les détails, tous les évènements qu’il a vécu là-bas avec ces camarades d’infortune, c’est malheureux, effrayant, scandaleux, révoltant ! C’est un témoignage bouleversant, et qui ne laisse évidemment pas indifférent. Il n’y a pas de mots pour décrire l’horreur de ces camps, et pourtant, Levi pose ces mots avec beaucoup de recherches et de coeur. Cela a dû être difficile d’écrire tout cela.

Alexandra

« Watership Down » – Richard Adams (1972)

img_3873
Editions : Monsieur Toussaint Louverture / Sortie : 2016 (nouvelle réédition) / 544 Pages / 21,90€ / Note★★★★★

L’Histoire

Cessant d’être les Jeannot de notre enfance et le gibier des Raboliot, voici que les lapins deviennent pour la première fois les héros d’une épopée. Ce récit a la simplicité des grands mythes. Comme eux, il est tissé de symboles : le sang versé, l’herbe rase et l’herbe haute. L‘oiseau noir et l’oiseau blanc, le grand chien qui vous pourchasse et qui vous sauve sans le savoir, l’eau qui noie ou qui vous porte, la « grande eau » que les lapins n’ont jamais vue et dont ils rêvent, et enfin ces innombrables petites fleurs des champs, avec lesquelles ils entretiennent une amitié complice et gourmande, incarnations fugaces du temps qui passe et de la Mort, leur éternelle compagne. Fable ? Œuvre de moraliste ? Livre de sagesse ? Richard Adams a simplement raconté une histoire – mais en lui prêtant une telle fraîcheur, une telle poésie et tant de mystérieux échos que nous croyons reconnaître une odyssée venue du fond des siècles. A nous de l’interpréter à notre façon, ou mieux de la lire avec des yeux d’enfant.

download

« Le Maître de garenne se faisait appeler Padi-shâ, ce qui veut dire « Sire Sorbier ». Je ne sais pourquoi, on disait « le » Padi-shâ, peut-être parce qu’il n’y avait qu’un seul sorbier des oiseleurs aux abords de la garenne. Il devait son rang non seulement à la vigueur dont il avait été doué dans ses jeunes années, mais aussi à sa pondération, à un caractère réservé qui contrastait fortement avec la nature impulsive dont font preuve la plupart des lapins. »

Mon Avis

J’avais entendu parler de ce livre en cours. Et avec une amie, ce fut une lecture commune (si vous voulez aller faire un tour sur son blog, c’est par ICI). Ce roman est d’une originalité incroyable ! C’est la première fois que je lis une histoire dont les personnages principaux sont des animaux. Ici, ce sont des lapins. Et c’est incroyable comme on s’y attache à ces petits lapins ! A la fin du roman, j’étais triste de devoir les quitter. Je voulais que l’histoire continue encore et encore (alors que c’est déjà un gros pavé). Généralement quand ça fait ça, c’est bon signe haha ! C’est une aventure incroyable, une belle épopée ! Et puis c’est sympas de voir comment les lapins vivent, comment ils font pour survivre de jour en jour. On veut savoir ce qu’ils vont faire dans telle ou telle situation. C’est un roman pour petits et grands. C’est à la fois un roman d’aventure mais aussi un peu science-fiction je dirais. C’est absolument palpitant ! C’est un peu comme Walking Dead, mais avec des lapins. Ils sont livrés à eux-mêmes, dans une nature hostile, avec des ennemis. Si le début est peut-être un peu long, quand l’histoire démarre vraiment, c’est tout simplement impossible de le lacher ! Il se dévore !

014

Alexandra

« Widerstand der Wirklichkeit » – Stefan Zweig (1929)

img_3867
Editions : Le Livre de Poche / Sortie : 2010 / 177 Pages / 6,10€ / Note★★★★

L’Histoire

Louis, jeune homme pauvre mû par une « volonté fanatique« , tombe amoureux de la femme de son riche bienfaiteur, mais il doit partir au Mexique pour une mission de confiance. La Grande Guerre éclate. Les retrouvailles du couple n’auront finalement lieu que neuf ans plus tard. Leur amour aura-t-il résisté ?

« Il se souvenait du frisson qui l’avait parcouru, depuis le bout des doigts jusqu’à la nuque, quand sa main avait par hasard frôlé la sienne au théatre : cent vibrants souvenirs de ce genre, petits riens à peine perçus, s’engouffraient à présent, comme à travers des écluses grandes ouvertes, dans sa conscience, dans son sang, et tous atteignaient directement son coeur. »

Mon Avis

C’est mon tout premier Zweig. Et quelle claque ! Quelle plume ! J’étais sous le charme dès le début. J’avais vu le film Une Promesse il y a quelques temps déjà, et avec mon envie de découvrir plus de classiques, je me suis dit que c’était l’idéal de commencer avec ce roman. Il est tout simplement magnifique. Le personnage principal, Louis, est incroyablement attachant ! Un vrai bonheur cette lecture. On éprouve des tas de sentiments ! Et surtout de la frustration, on veux les voir ensemble, mais il y a tellement d’obstacles qui les sépare. C’est une très belle histoire d’amour. Je ne regrette absolument pas d’avoir commencé par celui-ci. Il m’a donné envie de découvrir un petit plus cet auteur de talent ! Une écriture efficace et magnifique !

Alexandra

« Charlie and the Chocolate Factory » – Roald Dahl (1964)

img_3526
Editions : Folio Junior / Sortie : 1964 (original) / 210 Pages / 6,80€ / Note : ★★★★★

Sans titre 1 - Copie

Charlie est un petit garçon qui vit avec son papa et sa maman, mais aussi avec ses quatre grands-parents. Tout ce monde est entassé dans deux pièces seulement car la famille de Charlie est très pauvre. Lorsque son papa perd son travail, la situation devient dramatique, ils meurent presque de faim. Mais dans la ville où ils demeurent, il y a une mystérieuse chocolaterie : nul n’y entre ni n’en sort jamais. Son propriétaire, Mr Wonka, lance un grand concours : les cinq gagnants pourront visiter l’usine et gagner des sucreries pour toute leur vie. Mais les enfants mal élevés doivent se méfier : ils seront punis par où ils auront péché.

« Je, soussigné Willy Wonka, ai décidé de permettre à cinq enfants – cinq et pas plus, retenez-le bien – de visiter ma chocolaterie cette année. »

2xfg2zh_p4pbwq5lsts7ius-czk
Roal Dahl (1964)

Sans titre 1

Depuis le temps que je devais faire cet article : le voilà ! Et c’est tellement un plaisir de le faire ! Un des livres jeunesse que je préfère le plus ! Un classique de la littérature jeunesse à ne pas manquer. Roald Dahl nous plonge dans un univers totalement loufoque et incroyable ! On s’imagine toutes ces sucreries, tout ce chocolat ! On a envie d’y être, là, maintenant ! De trouver un de ces fameux tickets d’or dans une tablette de chocolat Wonka, de visiter cette merveilleuse chocolaterie avec le grand Willy Wonka en personne, de chanter avec les oompa loompa !

Willy Wonka est personnage que par ailleurs je trouve très attachant et très drôle ! J’aimerai le rencontrer haha ! Tous les personnages ont leur propre caractère et leur propre histoire. C’est fascinant ! De plus, j’aime beaucoup les illustrations qui nous les présente au fur et à mesure de la lecture.

Ce roman est une petite pépite ! Et j’ai tellement aimé, que j’ai voulu par la suite le lire en agngais (mon premier livre en anglais, je suis fière de moi. Et bien oui, il faut bien commencer quelque part). C’est tellement magique A lire absolument ! Vous aurez forcément envie de le re-lire ! Je compte vite lire les autres romans de Roald Dahl, qui est un génie !

Alexandra

« A Christmas Carol » – Charles Dickens & Roberto Innocenti (2016)

img_3279
Editions : Gallimard Jeunesse / Sortie : 2016 / 152 Pages / 25,00€ / Note★★★★★

L’Histoire

Dans les rues grouillantes et enneigées des faubourgs londoniens, le brouillard industriel s’épaissit. Ce soir, c’est Noël, et le vieux Scrooge, patron impitoyable, avare et aigri, rumine sa colère. Demain sera chômé, quelle perte de temps et d’argent ! Mais alors que Scrooge rentre chez lui et se couche en maugréant, les Esprits de Noël apparaissent pour réveiller avec terreur sa bonne conscience. Une mascarade fantasque et magique que Roberto Innocenti illustre avec une force pathétique et une stupéfiante humanité.

Mon Avis

Lorsqu’il est sorti, je n’ai pas pu résister. Je n’ai pas encore lu le roman, mais ça ne devrait pas tarder, puisqu’un ami me l’a offert pour Noël. Je me l’étais acheté pour pouvoir le lire le 25 Décembre. Ce que j’ai fait. Cela nous plonge dans la magie de Noêl, on se sent bien, et on ne voudrait pas être ailleurs. En tout cas pour ma part. C’est une lecture parfaite pour la période de Noël, et particulièrement lorsque l’on est posé devant sa cheminée. Ambiance magique Scrooge est un personnage que j’ai toujours admiré et toujours aimé. Derrière son mauvais caractère, se cache en fait un homme gentil, qui découvre son vrai lui. Qui découvre les vrais valeurs de la vie, et la véritable signification de Noêl. C’est une lecture emplie de poésie et de magie. Quand j’étais petite, je regardais souvent le dessin animé « Un conte de Noël » (clikez dessus pour voir la vidéo). Je l’ai revu juste après cette lecture. Je peux vous dire que la nostalgie était bien présente. Je vous conseil donc cet album absolument magnifique, dont les dessins sont incroyables

Alexandra

« Bambi » – Kochka et Sophie Lebot (2016)

sans-titre-1
Editions : Père Castor / Sortie : 2016 / 32 Pages / 14,00€ / Note★★★★★

L’Histoire« Tu n’es plus un bébé, Bambi ! le gronda sa maman. Tu dois apprendre à me laisser ! » Mais quand Bambi se retrouva seul, il paniqua. Un chevreuil imposant et fier apparut alors devant lui. C’était le Prince de la forêt

Mon Avis : Un album jeunesse tout simplement magnifique ! Les dessins sont absolument magiques et réalisés tout en douceur. Et quoi de mieux qu’un bel album et avec de belles illustrations pour re-découvrir cette merveilleuse histoire ! Je vous laisse admirer. C’est une véritable merveille ! De plus, la jaquette du livre s’enlève pour former un magnifique poster de Bambi, que vous pourrez accrocher où vous voudrez ! 😉

img_3459
Bambi (2016)
img_3460
Bambi (2016)

Alexandra

« Treasure Island » – Robert Louis Stevenson (1883)

img_3081
Editions : Le Livre de Poche Jeunesse / Sortie : 2007 / 252 Pages / 4,50 € / Note★★★★★

L’HistoireTout va changer dans la vie du jeune Jim Hawkins le jour où le « capitaine« , un vieux marin balafré et taciturne, s’installe dans l’auberge de ses parents, à L’Amiral Benbow. Jim comprend vite que ce boucanier qui ne veut pas dire son nom, n’est pas un client ordinaire. En effet, lorsqu’un aveugle effrayant frappe à la porte de l’auberge, apportant au marin la tache noire symbole des pirates et synonyme de mort, la chasse au trésor a déjà commencé… Jim s’embarque alors sur un navire à la recherche d’un trésor enfoui sur une île déserte. Il se trouve aux prises avec des pirates patibulaires, dont un certain Long John Silver doté d’une jambe de bois. L’affrontement sera sans merci

« Nous étions quinze sur le coffre à l’homme mort,
Yo-ho-ho ! et une bouteille de rhum !
La boisson et le diable ont emporté les autres,
Yo-ho-ho ! et une bouteille de rhum ! »

Mon Avis : Découverte d’un classique grâce à mon amie Stephanie, un de ses romans favoris. Et quelle découverte ! C’était tellement génial ! J’adore les histoires de piraterie, et celle-la est superbe. On est toujours dans l’action, avec tout ces personnages. Jim est un personnage très attachant, à qui il arrive une grande aventure, et se retrouve du jour au lendemain à chercher un coffre au trésor avec des pirates. C’est une histoire vraiment palpitante ! Je ne me suis jamais ennuyée ! Nous sommes entourés de pirates sanguinaires, effrayants, et sur une île qui peut l’être tout autant. Les descriptions des pirates et des paysages sont absolument parfaites, tout y est. On s’y croirait ! On y retrouve également les thèmes préférés de la piraterie : l’amitié, l’abordage, le trésor, la trahison, l’aventure, le perroquet, l’île déserte, la jambe de bois et bien évidemment le rhum ! « Yo Ho Yo Ho, et une bouteille de rhum ! » Un roman à dévorer, pour petits et grands ! A l’abordage moussaillon !

Alexandra

« Arthur, High King of Britain » – Michael Morpurgo (2007)

img_2632
Editions : Folio Junior / Sortie : Mars 2007 / 262 Pages / 6,70€ / Note★★★★★

L’Histoire« C’est une longue histoire, une histoire de grand amour, de grande tragédie, de magie et de mystère, de triomphe et de désastre. C’est mon histoire. Mais c’est l’histoire surtout de la Table Ronde où, autrefois, siégeait une assemblée de chevaliers, les hommes les meilleurs et les plus valeureux que le monde ait jamais connu. Je commencerai par le commencement, quand j’étais encore un enfant à peine plus âgé que tu ne l’es aujourd’hui.« 

« – De Roi ? Vous êtes un Roi ? – Je te l’ai dit, je suis Arthur Pendragon, suzerain de Bretagne, qui a passé ces derniers siècles en hibernation ici, à Lyonesse ».

Mon Avis : Etant une grande fan de l’univers de Merlin et du Roi Arthur, je ne pouvais pas passer à côté de ce petit roman jeunesse. Je collectionne tous les livres en rapport avec cette légende (un article verra surement le jour sur le sujet). J’aime tellement cette histoire ! Il s’agit ici d’un livre jeunesse (à partir de 9 ans), écrit par Michael Morpurgo, grand auteur de jeunesse. Lecture rapide et très agréable, on ne veux pas quitter tous ces personnages, ni quitter le royaume de Camelot. Arthur nous parle à nous lecteurs, nous raconte son histoire, mais également celle de certains de ces chevaliers les plus valeureux tel que Perceval, Lancelot ou encore Gauvain. Un classique que tout le monde peut découvrir ou re-découvrir, avec toujours un grand plaisir ! Un beau roman d’aventure et de chevalerie !

Alexandra

« The Three Musketeers » – Alexandre Dumas (1844)

IMG_0906
Editions : Pocket / Sortie : 1844 / 902 Pages / 4,60€ / Note★★★★★

L’Histoire : D’Artagnan, un jeune homme ambitieux, rejoint à Paris la compagnie des Mousquetaires du Roi. Il s’y fait trois amis, Athos, Porthos et Aramis, ardemment dévoués à la Reine de France, Anne d’Autriche, compromise dans une affaire d’État. Face à eux, deux ennemis s’activent : le Cardinal de Richelieu et la redoutable Milady. Qui va gagner ? Sur les pas des mousquetaires, le lecteur est entraîné dans un roman historique où, sur fond de guerre contre les Anglais, s’enchevêtrent rivalités politiques, trahisons, secrets de famille et intrigues amoureuses.

« Tous pour un, un pour tous, c’est notre devise. »

Mon Avis : Je suis fan de l’histoire des Trois Mousquetaires et de D’Artagnan, et cela peu importe les versions ! Je me devais donc de lire ce chef d’oeuvre du grand Alexandre Dumas ! Quelle merveille, j’adore l’écriture, les dialogues, le vocabulaire, tout ! C’est une superbe aventure. On ne lache pas le livre, et les pages se tournent toutes seules tant on est plongé avec eux dans le Paris du XVIIe siècle ! Moi qui adore l’histoire en plus ! Ici, nous sommes sous le Roi Louis XIII et la Reine Anne d’Autriche, sans oublié le Cardinal de Richelieu ! Un récit palpitant mélangeant humour, loyauté, trahison, amitié, amour,complot, guerre, royauté ! Que du bonheur cette lecture ! Et mon mousquetaire préféré est Aramis, et cela, encore une fois, peu importe les versions. Un classique que tout le monde devrait lire ! Un classique incontournable ! Une merveille !

Alexandra