« Outlander : Book 1 » – Diana Gabaldon (2001)

IMG_6371
Editions : J’ai Lu / Sortie : 2014 (Réédition) / 852 Pages / 16,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Au cours d’une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d’un menhir. Elle s’en approche et c’est alors que l’incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743. L’Ecosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l’occupant anglais et préparent la venue de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d’intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l’aventure et les périls, l’amour et la passion. Jusqu’au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu’elle aura découvert et le bonheur qu’elle a connu et qui, désormais, lui paraît si lointain

« Il déboutonna sa chemise, découvrant son torse, et sortit sa dague de sous sa ceinture. Il me la lança et elle tomba lourdement à mes pieds.Puis il remit un bras sur ses yeux, pencha la tête en arrière me présentant sa pomme d’Adam.- Un coup net, juste là, sous la gorge. Il faut frapper rapidement et profondément, ça demande un peu de force. Si tu préfères, tu peux me trancher la gorge, mais tu risques de salir les draps.Je me penchai pour ramasser l’arme.- Tu aurais l’air malin si je le faisais, pauvre cloche ! lâchai-je.Je vis qu’il souriait sous son bras.- Sassenach ?- Quoi ?- Je mourrais heureux. » 

MON AVIS

Je me suis mise à lire le livre lorsque j’ai regardée la série avec Caitriona Balfe et Sam Heughan. J’ai tout simplement adoré ! Quelle histoire ! Moi qui aime les faits historiques, j’ai pris grand plaisir à lire ce roman. Ce livre m’a fait tomber amoureuse de l’Écosse, de ses paysages magnifiques, du gaélique, mais surtout de Jamie Fraser  Mais tout cela pour dire que cette saga commence merveilleusement bien avec ce premier tome ! Génial ! Au fil de la lecture, je le trouvai encore meilleur et devenai encore plus accro à cette histoire et à ses personnages auxquels je me suis tant attachéeClaire est un personnage que j’aime beaucoup, tant par son caractère que par  son courage et sa force ! A lire de toute urgence ! Remontez le temps au pays des Highlanders !

Alexandra

« Pirates des Caraïbes : Tome 1 : La Mission » – Joe Flood & Walt Disney Company (2017)

IMG_4856
Editions : Hachette / Sortie : 3 Mai 2017 / 52 Pages / 10,95€ / Note★★★★

L’HISTOIRE

Le célèbre capitaine Jack Sparrow vient d’échapper de justesse à la potence grâce à l’intervention du jeune Will Turner qui est venu jouer les trouble-fête dans la bataille qui opposait l’équipage du Black Pearl aux soldats de Port Royal. Tous pensent que, suite à cette mésaventure, Jack a pris le large, mais c’est bien mal le connaître

IMG_4858
Pirates des Caraïbes : La Mission (2017)

MON AVIS 

Mes amis me connaissent bien et savent à quel point je suis une fan de la saga Pirates des Caraïbes. J’ai une assez grosse collection dessus, et en particulier sur Johnny Depp. Bref passons. Je ne pouvais donc pas passer à côté de cette nouvelle collection de BD sur mes pirates préférés !

Nous sommes juste après le premier film. Jack Sparrow vient d’éviter la potence grâce à Will Turner et retourne à bord de son bien aimé Black Pearl ! Il fuit Norrington comme la peste, se cache, mais Norrington n’est pas le seul à le rechercher. Il va faire des rencontres dont il se serait certainement bien passé. Mais on retrouve aussi des personnages que l’on connait bien, comme Gibbs ou encore Anamaria, à laquelle il doit juste… un navire ! Rien que ça ! En tout cas, Jack…pardon…. le CAPITAINE Jack Sparrow, est toujours aussi drôle. Fidèle à lui-même !

Bref c’est toujours avec grand plaisir que je me plonge dans l’univers des pirates. Je suis fan de la piraterie. Oui je sais, ça peut paraître bizarre pour certains. En tout cas, j’attends la suite avec impatience. Et il me semble qu’il sort dans pas très longtemps. En tout cas d’ici-là, je vous reparlerais de ces pirates que j’adore. Mais des VRAIS cette fois ! Oui oui, vous avez bien lu. A bientôt les moussaillons !

Alexandra

« Watership Down » – Richard Adams (1972)

img_3873
Editions : Monsieur Toussaint Louverture / Sortie : 2016 (nouvelle réédition) / 544 Pages / 21,90€ / Note★★★★★

L’Histoire

Cessant d’être les Jeannot de notre enfance et le gibier des Raboliot, voici que les lapins deviennent pour la première fois les héros d’une épopée. Ce récit a la simplicité des grands mythes. Comme eux, il est tissé de symboles : le sang versé, l’herbe rase et l’herbe haute. L‘oiseau noir et l’oiseau blanc, le grand chien qui vous pourchasse et qui vous sauve sans le savoir, l’eau qui noie ou qui vous porte, la « grande eau » que les lapins n’ont jamais vue et dont ils rêvent, et enfin ces innombrables petites fleurs des champs, avec lesquelles ils entretiennent une amitié complice et gourmande, incarnations fugaces du temps qui passe et de la Mort, leur éternelle compagne. Fable ? Œuvre de moraliste ? Livre de sagesse ? Richard Adams a simplement raconté une histoire – mais en lui prêtant une telle fraîcheur, une telle poésie et tant de mystérieux échos que nous croyons reconnaître une odyssée venue du fond des siècles. A nous de l’interpréter à notre façon, ou mieux de la lire avec des yeux d’enfant.

download

« Le Maître de garenne se faisait appeler Padi-shâ, ce qui veut dire « Sire Sorbier ». Je ne sais pourquoi, on disait « le » Padi-shâ, peut-être parce qu’il n’y avait qu’un seul sorbier des oiseleurs aux abords de la garenne. Il devait son rang non seulement à la vigueur dont il avait été doué dans ses jeunes années, mais aussi à sa pondération, à un caractère réservé qui contrastait fortement avec la nature impulsive dont font preuve la plupart des lapins. »

Mon Avis

J’avais entendu parler de ce livre en cours. Et avec une amie, ce fut une lecture commune (si vous voulez aller faire un tour sur son blog, c’est par ICI). Ce roman est d’une originalité incroyable ! C’est la première fois que je lis une histoire dont les personnages principaux sont des animaux. Ici, ce sont des lapins. Et c’est incroyable comme on s’y attache à ces petits lapins ! A la fin du roman, j’étais triste de devoir les quitter. Je voulais que l’histoire continue encore et encore (alors que c’est déjà un gros pavé). Généralement quand ça fait ça, c’est bon signe haha ! C’est une aventure incroyable, une belle épopée ! Et puis c’est sympas de voir comment les lapins vivent, comment ils font pour survivre de jour en jour. On veut savoir ce qu’ils vont faire dans telle ou telle situation. C’est un roman pour petits et grands. C’est à la fois un roman d’aventure mais aussi un peu science-fiction je dirais. C’est absolument palpitant ! C’est un peu comme Walking Dead, mais avec des lapins. Ils sont livrés à eux-mêmes, dans une nature hostile, avec des ennemis. Si le début est peut-être un peu long, quand l’histoire démarre vraiment, c’est tout simplement impossible de le lacher ! Il se dévore !

014

Alexandra

« Iroquois » – Patrick Prugne (2016)

IMG_3461.png
Editions : Daniel Maghen / Sortie : 2016 / 103 Pages / 19,50€ / Note★★★★★

L’HistoireEn 1608, Québec n’est qu’un nom griffonné sur une vague carte d’Amérique du Nord, une grande bâtisse fortifiée construite sur les rives du Saint Laurent où une quarantaine d’âmes s’apprêtent à passer leur premier hiver. La France d’Henri IV se soucie peu de ces arpents de neiges habités par une poignée de sauvages. Plus préoccupée par les richesses que lui procurent la pêche à la baleine et la traite des fourrures, elle n’envisage nullement l’installation d’une colonie. Samuel de Champlain, fondateur de Québec, n’aura alors de cesse de défendre « son » Canada. Il saura imposer un climat de paix et de confiance entre nations amérindiennes et Français.

img_3462
Iroquois (2016)

Mon Avis : Enorme coup de coeur pour cette bande dessinée ! Les dessins sont absolument incroyables, d’une beauté sans nom ! Je suis fan du travail de ce dessinateur, vraiment ! les couleurs sont magiques ! Les forêts, les couchés de soleil, tout est beau ! Quant à l’histoire, j’aime beaucoup. A la fois historique et imaginatif, les évènements s’enchainent et on ne s’ennui jamais. J’aime énormément les histoires avec les Indiens. J’ai donc craquée, et je ne regrette pas. C’est super ! Les paysages et les thèmes abordés sont géniaux, on est réellement plongé au coeur des terres indiennes. Je vous laisse admirer ce magnifique travail. 

Alexandra

« Treasure Island » – Robert Louis Stevenson (1883)

img_3081
Editions : Le Livre de Poche Jeunesse / Sortie : 2007 / 252 Pages / 4,50 € / Note★★★★★

L’HistoireTout va changer dans la vie du jeune Jim Hawkins le jour où le « capitaine« , un vieux marin balafré et taciturne, s’installe dans l’auberge de ses parents, à L’Amiral Benbow. Jim comprend vite que ce boucanier qui ne veut pas dire son nom, n’est pas un client ordinaire. En effet, lorsqu’un aveugle effrayant frappe à la porte de l’auberge, apportant au marin la tache noire symbole des pirates et synonyme de mort, la chasse au trésor a déjà commencé… Jim s’embarque alors sur un navire à la recherche d’un trésor enfoui sur une île déserte. Il se trouve aux prises avec des pirates patibulaires, dont un certain Long John Silver doté d’une jambe de bois. L’affrontement sera sans merci

« Nous étions quinze sur le coffre à l’homme mort,
Yo-ho-ho ! et une bouteille de rhum !
La boisson et le diable ont emporté les autres,
Yo-ho-ho ! et une bouteille de rhum ! »

Mon Avis : Découverte d’un classique grâce à mon amie Stephanie, un de ses romans favoris. Et quelle découverte ! C’était tellement génial ! J’adore les histoires de piraterie, et celle-la est superbe. On est toujours dans l’action, avec tout ces personnages. Jim est un personnage très attachant, à qui il arrive une grande aventure, et se retrouve du jour au lendemain à chercher un coffre au trésor avec des pirates. C’est une histoire vraiment palpitante ! Je ne me suis jamais ennuyée ! Nous sommes entourés de pirates sanguinaires, effrayants, et sur une île qui peut l’être tout autant. Les descriptions des pirates et des paysages sont absolument parfaites, tout y est. On s’y croirait ! On y retrouve également les thèmes préférés de la piraterie : l’amitié, l’abordage, le trésor, la trahison, l’aventure, le perroquet, l’île déserte, la jambe de bois et bien évidemment le rhum ! « Yo Ho Yo Ho, et une bouteille de rhum ! » Un roman à dévorer, pour petits et grands ! A l’abordage moussaillon !

Alexandra