« Angela’s Ashes » – Frank McCourt (1996)

IMG_6421
Editions : Pocket / Sortie : 1996 / 537 Pages / 8,20€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Franck McCourt est né à Brooklyn en pleine Dépression, de parents irlandais récemment immigrés : sa mère, Angela, vient du Sud, et son farouche patriote de père, Malachy, du Nord. Leur première rencontre, un « tremblé de genoux« , annonce une longue série de grossesses pour Angela. Mais il n’y a pas d’argent pour nourrir les enfants, et les rares fois où Malachy travaille, il boit son salaire aussitôt après. Quand meurt la petite soeur de Franck, Angela et Malachy, accablés de chagrin, décident de retourner en Irlande. Mais les ruelles crasseuses et humides de Limerick font rétrospectivement paraître Brooklyn comme une sorte de paradis. Avec des pièces de pneus de bicyclette clouées à ses chaussures en guise de semelles, une tête de cochon pour le repas de Noël et du charbon ramassé sur le bas-côté des routes pour allumer le feu du foyer, Franck supporte la plus misérable des enfances, mais survit pour raconter son histoire avec exhubérance et, chose remarquable, sans la moindre rancune. Superbement écrit, Les Cendres d’Angela a été salué comme un véritable phénomène littéraire.

« Quand je revois mon enfance, le seul fait d’avoir survécu m’étonne. Ce fut, bien sûr, une enfance misérable: l’enfance heureuse vaut rarement qu’on s’y arrête. Pire que l’enfance misérable ordinaire est l’enfance misérable en Irlande. Et pire encore est l’enfance misérable en Irlande catholique. Partout les gens se vantent et se plaignent des tourments de leurs jeunes années, mais rien ne peux se comparer à la version Irlandaise : La pauvreté, le père alcoolique, bavard et fainéant, la mère pieuse et résignée, qui gémit près du feu; les prêtres pompeux, les maîtres d’école tyranniques, les Anglais et les horreurs qu’ils nous ont infligées durant huit cent longues années. »

MON AVIS

J’avais tout d’abord vu le film qui porte le même nom (film d’ailleurs avec Robert Carlyle et oui encore et toujours lui haha). Et j’avais été très émue par cette histoire. Du coup je voulais absolument me mettre aux livres de l’auteur, qui raconte sa propre enfance en Irlande. Une enfance dans la pauvreté et la misère. Tout ce qu’a vécue sa famille ! C’est juste atroce ! Les maladies, les pertes d’enfants, le manque d’argent, de nourriture… C’est tellement triste !

Et l’auteur n’épargne absolument rien de ce qu’il a pu vivre dans son enfance. Il nous parle de sa mère (qui est au coeur de cette histoire), sa pauvre mère qui voit disparaitre ses enfants, qui doit supporter les maladies, qui a parfois du mal à se remettre d’une perte, qui doit aussi supporter son mari alcoolique, qui perd toujours son travail, jusqu’au jour où celui-ci trouve du travail en Angleterre et ne reviendra plus. Il nous parle de ses frères et soeurs, de ceux qu’il a perdu, et de leurs péripéties dans les rues de leur petite ville, Limerick.

C’est une lecture extrêmement émouvante, qui nous fait penser la vie autrement. Que beaucoup de personnes se plaignent pour un rien. Alors que d’autres, au contraire, n’ont rien, et vivent avec. Lecture d’autant plus poignante que l’auteur nous raconte son enfance à travers ses yeux d’enfant. Il nous raconte tout ce qu’il pensait à cette époque, parfois avec une telle innoncence que c’est très mignon. Avec tout ce qu’il a vécu, il arrive tout de même à nous parler d’espoir et de réussite. Après tout, il voulait partir en Amérique. Il a réussi, et est par la suite devenu professeur, puis écrivain. L’écriture est tellement fluide et belle, que je ne voulais plus lacher le livre

J’aimerai beaucoup lire la suite, Une enfance irlandaise : Tome 2 : C’est comment l’Amérique ? Malheureusement je ne le trouve pour l’instant nul part. Quant au troisième tome, c’est pareil haha. J’espère un jour mettre la main dessus. Une très jolie lecture en tout cas !

Alexandra

Publicités

4 commentaires sur “« Angela’s Ashes » – Frank McCourt (1996)

Ajouter un commentaire

  1. Coucou Alex !
    Merci pour cette émouvante chronique, je vais aller voir si je peux trouver ce livre d’occasion ou alors à la médiathèque. Tu m’as donné envie de le lire, je ne veux pas attendre, surtout que ça correspond bien à ce que j’étudie en Histoire 🙂

    Passe une belle soirée, bisous ❤

    Sue-Ricette

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :