Contemporain, Littérature Anglophone

« Virginia Fly Is Drowning » – Angela Huth (1972)

IMG_5448
Editions : La Table Ronde / Sortie : 2017 / 224 Pages / 21,00€ / Note★★★★★

L’HISTOIRE

Souvent, debout face à ses élèves ou allongée sur son lit, Virginia Fly a la vision merveilleuse d’une main d’homme caressant son corps, déclenchant un frisson le long de son épine dorsale. Que ferait-elle si un inconnu apparaissait à la fenêtre, pénétrait dans la pièce et la séduisait ? Car à trente et un ans, Virginia, toujours vierge, vit sagement chez ses parents, dans la banlieue de Londres. Il y a bien son ami Hans, un professeur mélomane, mais ce n’est pas lui qui assouvira ses fantasmes. Non, celui qu’elle attend, c’est Charlie, son correspondant américain, dont la visite s’annonce enfin après douze années d’échanges épistolaires. Seulement cette arrivée coïncide aussi avec la diffusion d’un reportage télévisé sur Virginia, qui se prend à rêver que, parmi les opportunités tout à coup florissantes, il en est une – peut-être le charmant Ulick Brand ? – qui saura combler ses attentes.

« Pourquoi, se demanda Virginia, était-elle le genre de fille à qui les gens proposaient toujours une boisson chaude et non simplement un verre ? Qu’y avait-il chez elle qui empêchait les gens d’imaginer qu’elle s’enfilerait volontiers un double whisky ? Pour la première fois de sa vie, par cette froide soirée de novembre, elle refusa la fameuse boisson chaude. »

MON AVIS

J’avoue être assez mitigée concernant ce roman. J’ai trouvé le début vraiment très bien. Très bien rythmé ! Et puis au fur et à mesure de la lecture, je trouvais que ça s’essouflait. C’est dommage. L’histoire n’a rien de spécial, mais je m’attachait vraiment au personnage de Virginia. Et puis, après avoir dépassé la moitié du roman, j’ai plus ou moins décrochée… La fin m’a laissé, et bien sur ma faim. Elle était trop rapide, et je ne m’attendais pas à cela. J’avoue que j’aurais préférée avoir une autre fin.

Mais tout cela n’empêche pas que c’était une lecture plutôt sympas, et légère. Et aussi très rapide, car les chapitres se lisent assez vite. De plus, c’est une jolie écriture. Mais voila, je n’ai pas été convaincue malheureusement. C’est la première fois que je lis un roman de cette auteure. Celui-ci était écrit en 1972 et vient juste d’être traduit en français. J’en lirais peut-être d’autres un jour, en espérant que ça me plaise un peu plus.

Alexandra

Publicités

2 thoughts on “« Virginia Fly Is Drowning » – Angela Huth (1972)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s