« Et si j’aurais tué Adolphe » – Marcq Morin (2017)

et-si-j-aurais-tue-adolphe-505228-264-432
Editions : Librinova / Sortie : 2017 / 65 Pages / Ebook à 1,99€ / Note★★★★

L’HISTOIRE

L’histoire se passe lors de la Première Guerre Mondiale, dans une famille ouvrière. La maison est occupée par des militaires allemands. La fillette trouve un ami en la personne de Heinz, un « bochevique », quand survient un dénommé Adolphe qui prend ses quartiers dans la maison.  Le récit raconté d’une voix enfantine, avec ses fautes de français, devient poignant au fur et à mesure qu’il se découvre sous le regard innocent de l’enfance. On découvre qu’Adolphe Hitler fut cantonné lors de la Grande Guerre non loin de Lille. Il servait comme caporal  et portait à vélo les messages entre le quartier général et le front. Adolphe Hitler a effectué plusieurs tableaux représentant des lieux et des paysages du Nord. La légende dit qu’il aurait eu un fils d’une jeune cuisinière qui servait à la Kommandantur.

MON AVIS

C’est le tout premier livre numérique que je lis ! Et oui, je suis enfin passée à la liseuse !! Et c’est vraiment trop cool ! Cela va me permettre de lire beaucoup plus de livres, et particulièrement des livres qui me faisaient envie depuis trèèèès longtemps, et qui n’existaient que sous format numérique !

Bref, passons à la chronique de ce roman. J’ai bien aimé ! Nous sommes en pleine Première Guerre Mondiale, dans une petite famille ouvrière, en compagnie d’une petite fille, qui nous raconte cette guerre. Ce qu’il y a de très fort, c’est que l’on sent vraiment que c’est raconté à travers les yeux d’une enfant, avec l’écriture. Les phrases avec la mauvaise grammaire, les fautes, les mots mal prononcés comme « bochévique« . Et un certain Adolphe prend part à cette histoire. Et elle veut tuer Adolphe. Car il est méchant ! Un récit court, efficace, prenant et poingnant !

C’est un roman que j’ai ajouté à ma liste des lectures sur la Seconde Guerre Mondiale. J’adore étudier cette période pour moi. Alors un roman sur les débuts d’Adolphe Hitler, de sa montée, je me devais de le lire. Evidemment, c’est romancé, il y a de la fiction, mais c’est vraiment bien.

Alexandra

Publicités

2 réflexions sur “« Et si j’aurais tué Adolphe » – Marcq Morin (2017)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s