« Le Type qui voulait Arrêter de Mourir » – Justine Bo (2016)

IMG_2093

Editions : Equateurs / Sortie : 25 Août 2016 / 185 Pages / 18,00€ / Note★★★★★

L’HistoireFils de rien, soumis aux autres et à la société, Zakar Lerov débarque à Saint-Germain-des-Prés. Il devient l’idole des Lettres et de la nuit. Son indigence et sa descente pour unique capital, Zakar publie, baise et boit. Jusqu’au jour où, la plume asséchée, il décide de faire croire à sa mort. Écrire depuis l’au-delà n’est-il pas le rêve le plus fou jamais réalisé ? Avec la complicité d’Ari, son éditeur, ami et double inversé, il met en scène ses funérailles. Mais voilà que Lerov se vend mieux mort que vivant. Ari brise leur contrat, lui offre un aller simple pour la Terre sainte. Privé d’identité, Zakar débarque à Bethléem, se voit confier l’intendance d’un bordel à Jérusalem, assiste à la guerre de Gaza, tombe amoureux de la reine des putes… et goûte à la vie avec une acuité nouvelle, au point de craindre la mort  » pour de vrai  » ! Voici un roman ivre et désenchanté où l’absurde règne en maître. Une comédie endiablée sur l’identité et le dédoublement.

« Moi, si j’avais raté ma vie, c’était pour pas froisser le destin. La décence m’avait inculqué l’alcool, les humeurs létales et la mauvaise foi. La foi, ça me connait. Moi, j’ai foi en tout. L’origine, l’héritage, la renaissance, la résurrection, au nom du Père, de son Saint-Esprit, et de tous les fils qu’il a dû avoir avec la Saint Vierge ».

Mon Avis : C’est malheureusement l’un des livres de la rentrée littéraire que j’ai le moins aimé. Et oui je ne parle pas uniquement des livres que j’aime sur le blog, il faut être objectif et parler de tout. Je ne comprenais pas toujours ce que j’étais en train de lire. Mais l’histoire était originale, et le livre n’était pas mauvais. Un homme décide de faire croire qu’il est mort pour écouter et observer ce qui se passe sans lui, s’il manque, ce qu’on peut dire sur lui. Il se rend compte alors que ses écrits se vendent plus que quand il était « en vie ». J’ai beaucoup apprécié le début, mais ensuite j’avais du mal à suivre. Mais l’écriture et le style étaient plein d’humour et déjanté. Ce qui fait que je suis tout de même aller au bout, pour savoir la fin, pour découvrir ce qui allait se passer. Au final, la fin, et bien me laisse sur ma fin. Mais c’est pas plus mal, je trouve ça bien tourné. On peut peut-être deviné tout seul ce qui s’est passé. En tout cas, c’est comme ça que moi je le vois.

Alexandra

Publicités

2 réflexions sur “« Le Type qui voulait Arrêter de Mourir » – Justine Bo (2016)

  1. Alors lui par contre je suis assez sceptique déjà sur le résumé. Et même si tu ne descends pas complètement le livre, ton avis me donne pas plus envie de m’y plonger. Je passe mon tour !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s